Cet article date de plus d'un an.

Liga : Suarez, Simeone, Oblak… Les hommes du titre de l’Atlético de Madrid

Durant toute la saison, l’Atlético de Madrid a pu compter sur cinq joueurs pour remporter son 11e titre de champion d’Espagne : Luis Suarez, Marcos Llorente, Jan Oblak, Koke et Diego Simeone.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Diego Simeone porté par ses joueurs après le 11e titre de champion d'Espagne de l'Atlético de Madrid, le 22 mai 2021. (IRH / SPAIN DPPI)

Sept ans. Durant toutes ces années, l’Atlético de Madrid a mangé son pain noir en voyant le Real Madrid et le FC Barcelone remporter les titres en Liga. La hiérarchie était finalement respectée, tant les deux mastodontes ibériques règnent depuis des années sur l’Espagne. Et pourtant, cette saison, les Matelassiers ont mis un coup de pied dans l’ordre établi. En gagnant contre Valladolid samedi 22 mai, les Colchoneros se sont offert un onzième titre en d’Espagne. Et surtout, cinq hommes ont brillé cette saison : Luis Suarez, Marcos Llorente, Jan Oblak, Koke et Diego Simeone.

Luis Suarez, l’infatigable artilleur

Ses pleurs à la fin du match contre le Real Valladolid montraient son soulagement. Buteur contre les Pucelanos, Luis Suarez a offert le titre à l’Atlético de Madrid lors de la 38e et ultime journée de la Liga. Une manière de montrer que le buteur uruguayen n’était pas mort. Arrivé en provenance du FC Barcelone à l’été 2020, "el Pistolero" venait pour renforcer un secteur défaillant du côté des Colchoneros : l’attaque. Et il a réussi son coup. Auteur de 21 buts et de trois passes décisives, l’ancien joueur de Liverpool est l’un des acteurs de ce sacre. Mais ce n'est pas tout. Suarez est le joueur qui a donné le plus de points (21) à son club grâce à ses buts.

Une belle revanche pour le natif de Salto, poussé vers la sortie par le FC Barcelone. "La manière dont ils (le Barça, ndlr) m'ont méprisé, sous-estimé... Mais je serai toujours reconnaissant à l'Atlético, qui m'a ouvert ses portes pour que je continue à prouver que je suis bon. Beaucoup de gens ont souffert avec moi. Ma femme, mes enfants, au quotidien... Cela fait beaucoup d'années que je suis dans le monde du football, et c'est l'année où ils ont le plus souffert", a expliqué l’Uruguayen au micro de Movistar. Un cinquième titre en Espagne qui montre que le buteur est toujours compétitif.

Marcos Llorente, la confirmation

Comme Luis Suarez, lui aussi est un revanchard. Formé au Real Madrid, Marcos Llorente avait signé à l'Atlético en 2019, pour avoir du temps de jeu. Sous la houlette de Diego Simeone, l'Espagnol a explosé la saison dernière. Et sur l'exercice 2020/21, il a confirmé. Positionné au poste d'avant-centre ou de milieu offensif, le natif de la capitale espagnole a été décisif dans le sacre des Colchoneros. D'autant plus que, quand son équipe était à la peine en Liga, Llorente répondait présent. Avec 12 buts et 11 passes décisives, il a réalisé une saison en double-double. Seul Iago Aspas peut se targuer d'avoir fait la même chose en championnat, lors de cet exercice. 

"Marcos montre depuis une année qu'avec la volonté on peut faire des choses. Il est arrivé au club, n'entrait pas dans l'équipe et n'était pas sur le banc. Il a continué à s'entraîner, il avait cette volonté d'avancer et il a réussi. Il est dans un moment extraordinaire. C'est un footballeur très important pour l'Atlético de Madrid et sûrement pour l'équipe nationale espagnole", s'enthousiasmait Diego Simeone en conférence de presse.

Koke, capitaine courage

Koke Resurrección porte bien son nom. Après un passage à vide et des performances ternes avec les Colchoneros, l'Espagnol a totalement changé de visage cette saison. Évoluant au milieu de terrain, le capitaine de l'Atlético a pris ses responsabilités et a galvanisé ses coéquipiers. Solide dans le jeu, le joueur formé chez les Matelassiers a brillé par son sens de la passe. 

Contre la Real Sociedad le 12 mai, le milieu de terrain a également disputé son 500e match sous les couleurs de l'Atlético de Madrid et est devenu le deuxième joueur le plus capé de l'histoire des Colchoneros, derrière Adelardo Rodríguez. En soulevant le titre contre Valladolid, Koke montre qu'il marche dans les traces de l'illustre Gabi. Son modèle depuis le début de sa carrière.  

Jan Oblak, la muraille madrilène

On dit souvent que la défense fait gagner des titres. Et ce n'est pas Diego Simeone qui dirait le contraire. Car, depuis quelques années, les cages des Colchoneros sont gardées par l'un des meilleurs gardiens du monde Jan Oblak. Le portier slovène est le joueur qui a fait le plus de parades en championnat cette saison (103). Loin devant Edgar Badia (Elche / 95) et Domenech (Valence FC / 90). Il détient aussi le meilleur pourcentage de parades dans cette compétition (80%). Avec 18 clean sheets, l'ancien gardien de Benfica est l'élément principal de cette défense, qui est la meilleure de la Liga (25 buts encaissés en 38 matchs)

"Nous avons un gardien de but qui est le meilleur au monde, sans aucun doute. Je dis cela depuis un certain temps. C'est comme le FC Barcelone qui a Lionel Messi. Il décide des matchs avec son jeu offensif, avec ses buts et ses passes décisives. Nous, nous avons Oblak qui les résout avec ses arrêts", expliquait Diego Simeone en conférence de presse, après le match de Ligue des champions contre Liverpool (2-2), le 11 avril 2020.

Diego Simeone, le bâtisseur 

On pensait le "Cholismo" terminé. Et pourtant, Diego Simeone a su se réinventer pour regagner. En effet, après près de 10 ans passés à l'Atlético de Madrid, l'Argentin arrive toujours à trouver des recettes pour faire gagner son équipe. Le technicien des Colchoneros a réussi à ajuster son système et à jouer un jeu plus offensif dans certaines rencontres. Pour ce faire, il a adapté les positions de Marcos Llorente ou encore de Thomas Lemar.

"On sort d'une année très compliquée, comme le monde entier, une année difficile pour toutes les équipes. Et finir champions après une année si difficile, ça fera date", a expliqué Diego Simeone. Avec ce nouveau sacre ce samedi, le "Cholo" a à nouveau garni son armoire à trophées avec un huitième en dix ans. Plus que n'importe quel autre technicien avec l'Atlético.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liga

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.