Euro 2021 – France-Allemagne : finie la vie de château, les Bleus s’envolent pour Munich

La délégation de l’équipe de France va quitter le château de Clairefontaine et s’envoler lundi matin en direction de Munich pour y débuter son Euro face à l’Allemagne mardi soir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Mbappé, Griezmann et Dembélé lors du dernier entraînement des Bleus à Clairefontaine, le 13 juin (FRANCK FIFE / AFP)

La grande aventure démarre aujourd’hui pour l’équipe de France. Les 26 joueurs de la sélection emmenée par Didier Deschamps vont prendre l’avion, lundi 14 juin, dans la matinée pour se rendre à Munich. Un soulagement pour les Bleus qui ont adopté un mode de vie qui ne sied pas aux footballeurs : ces derniers ne sont pas formés pour attendre patiemment le début d'une compétition.

Depuis leur arrivée au château de Clairefontaine le 26 mai dernier, les Bleus sont certes occupés. Ils ont travaillé avec acharnement leurs automatismes pour être prêts le jour J et se sont prêtés plus qu'à l'accoutumée au jeu des conférences de presse et interviews. Mais disons-le clairement, l’ennui commençait à poindre le bout de son nez. La vie de château n’est pas faite pour ces Bleus et tout ce petit groupe dit avoir des fourmis dans les jambes.

"Clairefontaine, c’est long mais il faut passer par là", concédait Presnel Kimpembe en conférence de presse samedi. Après vingt jours passés dans les Yvelines, avec un léger crochet par Nice le 2 juin pour le premier match de préparation face au pays de Galles (3-0), les Bleus vont enfin décoller. Le retour d’un quotidien plus en adéquation avec la vie des footballeurs internationaux, habitués à la mobilité.

Un dernier entraînement en fin d'après-midi

Des déplacements, les Bleus vont en connaître un certain nombre dans cette compétition. C'est l'essence même de cet Euro itinérant et la conquête de l'Europe se fera dans plusieurs villes du continent. Après Munich et Budapest pour le premier tour, les Français, espérons-le, se rendront à Bucarest, Séville, Londres ou à nouveau Budapest pour les huitièmes de finale. Pour l’heure, il s’agit donc de la Bavière et de Munich, où les Bleus vont atterrir en fin de matinée, avant de participer à un dernier entraînement dans l’après-midi sur la pelouse de l’Allianz Arena.

Le premier obstacle s’appelle l’Allemagne, favori encore peu sûr de ses forces, mais qui reste une sélection redoutable. Un gros morceau que les Français semblent déterminés à croquer. "L’Allemagne, c’est du gros, c’est du lourd. Mais on veut commencer par une victoire. On a fait une grande préparation pour arriver là", expliquait Paul Pogba jeudi dernier. La préparation se sera poursuivie ces derniers jours pour les Bleus alors que l’Euro débutait.

"On est tous très impatients de débuter"

L’équipe de France va être, avec la sélection allemande, la dernière à se lancer dans la compétition. Il aura donc fallu attendre avant de se plonger dans ce que l'on décrira peut-être comme une épopée dans quelques semaines. Pour les joueurs de Didier Deschamps, le temps a pu paraître long : "On a envie de commencer, on a vu que la compétition a commencé. (…) On est tous très impatients de débuter", assurait Kimpembe samedi. Tous les Bleus ont regardé le match d’ouverture de l’Italie face à la Turquie (3-0) et ont suivi l'évolution de l'état de santé de Christian Eriksen après son grave malaise lors du match entre le Danemark et la Finlande.

Désormais, tous ont hâte de rentrer dans la compétition, pour assumer leur statut de favori. Champion du monde 2018 et finaliste du dernier Euro en 2016, l’équipe de France a toutes les qualités pour être un beau champion d’Europe 2021. "On a la meilleure équipe du monde", ont répété plusieurs joueurs lors de cette préparation à Clairefontaine. Face au pays de Galles (3-0) et la Bulgarie (3-0), en matchs de préparation, les joueurs de Deschamps ont rassuré. À eux maintenant de faire durer cette aventure le plus longtemps possible, en réalisant d'aussi bonnes performances à l'Euro.

Didier Deschamps lors de l'entraînement des Bleus à Clairefontaine, le 11 juin (FRANCK FIFE / AFP)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Kylian Mbappé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.