Incidents Lyon-Marseille : la nouvelle proposition de Jean-Michel Aulas pour éviter d'arrêter "à tort un match"

Après avoir été mis en cause dans un rapport arbitral issu de la rencontre Lyon-Marseille, du 21 novembre dernier, le président de l'OL se veut force de proposition à la veille de la commission de discipline jugeant les incidents.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jean-Michel Aulas, le 20 octobre 2021, lors d'un entraînement, à la veille du match aller de poule de l'Europa League face au Sparta Prague. (ST?PHANE GUIOCHON / MAXPPP)

Les incidents survenus lors du match Lyon-Marseille le 21 novembre dernier font encore parler d'eux. Lundi 6 décembre, Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique lyonnais, a réagi à une publication Twitter sur laquelle était écrite "Incidents OL-OM : pourquoi Marseille demande que Lyon ait match perdu".

Sous cette publication, le président de l'OL a répondu : "Pour éviter d’arrêter à tort un match on pourrait permettre aux clubs de remplacer un joueur potentiellement blessé : donner la possibilité de rester à 11 comme dans le cas d’une commotion (6e remplaçant). Peut-être même que ça pourrait inciter le blessé à reprendre ?"

Cette dernière phrase qui suscite l'émoi sur les réseaux sociaux, fait écho aux déclarations du même président, le soir du match, au micro d'Amazon Prime : "On est catastrophés par ce qui est arrivé, le médecin de l'OM m’a dit : 'plus de peur que de mal'." Dimitri Payet était absent de l'entraînement de Marseille au lendemain des faits, mais était titulaire le jeudi 25 novembre sur le terrain de Galatasaray.

La commission de discipline doit se réunir

Cette proposition de Jean-Michel Aulas intervient deux jours avant la commission de discipline qui doit juger les faits survenus lors de OL-OM, et alors qu'un rapport arbitral du match le met en cause. Dans ce rapport, consulté par l'AFP, le président de l'OL aurait lancé à l'arbitre de Lyon-Marseille, qui refusait de reprendre la rencontre : "La compétition dépend de la LFP, vous de la FFF, je fais malheureusement partie du Comex et ça ne va pas en rester là". Contacté par franceinfo: sport, Jean-Michel Aulas n'a pas répondu à nos sollicitations. 

Mercredi 8 décembre, la commission de discipline doit se réunir pour évoquer les suites à donner à l'interruption de ce match, provoquée par un jet de bouteille d'eau en plastique au visage du Marseillais Dimitri Payet. La commission, qui a ouvert une enquête, doit se prononcer sur les différentes responsabilités dans cet incident et sur le sort du match interrompu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incidents du match OM-OL

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.