Cet article date de plus d'un an.

Galatasaray-Olympique de Marseille : battu en Turquie et éliminé de Ligue Europa, l'OM peut nourrir des regrets

Tombés à Istanbul face à Galatasaray (4-2), jeudi, les Marseillais sont éliminés de la Ligue Europa, mais peuvent toujours être reversés en Ligue Europa Conférence.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Marseille a été sèchement battu par Galatasaray lors de la 5e journée de Ligue Europa.  (OZAN KOSE / AFP)

À l'heure de défier Galatasaray dans son stade volcanique, l'OM n'avait jamais gagné un match européen en Turquie en cinq déplacements. Et le sixième, jeudi 25 novembre, n'a pas été le bon. Loin de leur public, interdit de déplacement, les Marseillais ont subi les assauts de Galatasaray faisant une nouvelle fois preuve d'un manque de réalisme fatal face à des Turcs cliniques. Leur défaite 4 buts à 2 combinée à la victoire de la Lazio Rome face au Lokomotiv Moscou (3-0) enterre les espoirs olympiens dans cette Ligue Europa. Même si l'OM peut encore être reversé en Ligue Europa Conférence.

Luan Peres, le maillon faible

Privé de ses mæstros Payet et Ünder au coup d'envoi, Jorge Sampaoli a dû composer pour ce déplacement en terre hostile, quatre jours après le match arrêté à Lyon. Parmi les choix du chef d'orchestre marseillais, la titularisation classique de Luan Peres à gauche de la défense. Problème : le défenseur brésilien a rendu une bien mauvaise partition, multipliant les fausses notes, toujours à contre-temps. Et s'il a sonné la révolte marseillaise en décochant une drôle de frappe sur le poteau (19e), il a surtout été pris à revers sur les deux premiers buts de Galatasaray après avoir été pourtant averti par un débordement de Sofiane Feghouli. L’Algérien centrait alors vers Diagne, qui a buté sur la barre.

Mais Feghouli est revenu à la charge sur ce côté faible, et, sur une perte de balle de Kamara, il a décalé Cicaldau dans le dos de Peres. Seul au monde, le Roumain a eu tout le temps d'ajuster Pau Lopez (1-0, 11e). Visiblement à l’aise dans la zone de Luan Peres, le buteur s'est ensuite mué en passeur décisif en centrant fort dans les jambes de Caleta-Car, qui s’est emmêlé les pinceaux avant de tromper son propre gardien (19e). Décidément dans un mauvais soir, Luan Peres laissera encore filer Feghouli en seconde période pour le troisième but turc, celui du K.-O. (3-0, 63e). Une sale soirée pour Luan Peres, dont les errements ont plombé des Marseillais pourtant loin d’être catastrophiques à Istanbul.

Bamba Dieng a tout tenté

Si l’on s’en fie au tableau d’affichage (4-2 score final, après un but de Ryan Babel et un doublé inutile de Milik), l’OM a été giflé par Galatasaray. Mais dans les faits, l’addition est un peu salée. Maladroits depuis le début de cette campagne européenne, les Marseillais peuvent une nouvelle fois nourrir des regrets. Car, comme lors des quatre premiers matchs, ils ont eu plusieurs opportunités de faire tourner la soirée en leur faveur. Et si les Phocéens ont moins maîtrisé la rencontre que lors des précédentes sorties, ils auraient pu ramener quelque chose d’Istanbul. Pour cela, il aurait fallu un zeste de réussite offensive, à l’image de Bamba Dieng.

À 21 ans, le Sénégalais a remué ciel et terre. Mais il a pêché face au but, d'abord de la tête (22e, 36e), avant de voir son missile repoussé sur la barre par le bout des doigts de Muslera (41e). Au retour des vestiaires, Bamba Dieng a bien réussi à effacer le portier adverse, mais n’a pas su redresser sa frappe ensuite. Et personne ne viendra blâmer le jeune marseillais, tant il a été le seul en vue à Istanbul. C’est pourtant Arkadiusz Milik qui a inscrit un doublé tardif (dont un penalty obtenu par Dieng) pour sauver les apparences.

Mais pas de quoi faire passer la pilule pour l’OM. Car si perdre dans le volcan de Galatasaray n’a rien d’honteux, être éliminé de la Ligue Europa après avoir survolé les matchs comme les Marseillais l’ont fait dans cette campagne est difficile à concevoir. C’est pourtant bien le cas. Un match nul contre le Lokomotiv Moscou suffira toutefois aux Olympiens pour être reversés en Ligue Europa Conférence. Et, peut-être, devenir à jamais les premiers à remporter cette nouvelle coupe d’Europe. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers OM

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.