Ligue 1 : Nice fait la bonne opération à Rennes, Metz gagne enfin à domicile, Hwang décisif pour Bordeaux... ce qu'il faut retenir du multiplex de la 18e journée

Les Aiglons se sont relancés en gagnant à Rennes (1-2), dimanche, et grimpent provisoirement sur le podium.

Article rédigé par
Elio Bono - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La joie des Messins après leur large succès contre Lorient (4-1) dimanche 12 décembre 2021. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Quelques minutes après le nul entre Lille et Lyon (0-0), quatre matchs étaient au programme de ce multiplex, dimanche 12 décembre. Nice (1-2 à Rennes), Bordeaux (1-2 à Troyes) et Clermont (0-1 à Angers) ont tous les trois gagné à l'extérieur, tandis que Metz a corrigé Lorient (4-1). Retour sur les temps forts de cet après-midi.

La performance : Nice se réveille et recolle au podium

On avait quitté un Gym moribond, corrigé par Strasbourg le week-end dernier. Le réveil azuréen a été fringant, à Rennes. Sans être particulièrement spectaculaires, les Niçois ont fait tomber les Bretons (1-2). Un penalty de Kasper Dolberg et une jolie frappe en lucarne de Youcef Atal ont suffi aux Aiglons. Copieusement dominés en seconde période, ils ont tenu, malgré une réduction du score de Benjamin Bourigeaud. 

Après une série difficile (un seul succès et deux buts marqués en cinq rencontres), les joueurs de Christophe Galtier se sont relancés. Le faire à Rennes est une vraie performance, qui situe la solidité niçoise. Grâce à ce succès, Nice revient à un point des Rennais. Lesquels calent de nouveau au Roazhon Park après une défaite contre Lille il y a dix jours.

La fin de série : Metz triomphe enfin à domicile

C'est peut-être ça, la magie des fêtes de fin d'année. Incapable de s'imposer à Saint-Symphorien depuis le mois de janvier, Metz a - enfin - lavé l'affront. Seize matchs après leur dernier succès en Moselle, les Grenats ont aisément disposé de Lorient (4-1). Pressés, les Messins ont frappé dès l'entame, marquant trois buts dans les vingt premières minutes. Comme un symbole, la réussite est, elle aussi, revenue : le FC Metz a inscrit deux premiers buts très chanceux, avant un coup-franc somptueux de l'artificier maison Farid Boulaya.

Ce score fleuve, les Lorrains le doivent également à une défense lorientaise aux abois. Battus pour la septième fois d'affilée, les Merlus, pire attaque de Ligue 1, continuent de couler. Dépassés par leurs adversaires du soir, ils pointent à une 19e place préoccupante. Et rien ne dit que l'entraîneur Christophe Pélissier vivra Noël sur le banc morbihanais...

Le joueur : Hwang maintient les Girondins à flot

Où en serait Bordeaux sans son attaquant Hwang Ui-jo ? Buteur à Troyes, il a offert un succès précieux aux Girondins (1-2). Avec cette nouvelle réalisation, le Sud-coréen a confirmé son statut d'homme providentiel. C'est bien simple, depuis son transfert avorté au Sporting Portugal fin août, il a inscrit 6 buts et distillé 2 passes décisives en 10 rencontres. Et encore, une blessure à la cheville l'a éloigné des terrains durant un mois.

L'an passé, ses douze buts avaient, déjà, permis aux Bordelais de s'en sortir. Va-t-il encore porter les Marines et Blancs ? Encore faudrait-il qu'il ne soit pas transféré cet hiver, un cas de figure loin d'ête inimaginable. En attendant, Hwang a permis aux Girondins de s'extirper de la zone rouge, avec ce troisième succès de la saison.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Girondins de Bordeaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.