Équipe de France : Badiashile et Fofana intéressants, Upamecano insondable… Le baromètre des Bleus à deux mois de la Coupe du monde

À moins de deux mois du Mondial au Qatar, certains joueurs ont marqué des points lors de la victoire contre l’Autriche (2-0) jeudi. D’autres en ont perdu après le revers contre le Danemark dimanche (0-2).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Benoît Badiashile lors de sa première sélection avec l'équipe de France contre l'Autriche, le 22 septembre 2022.  (FRANCK FIFE / AFP)

Tout n’est pas à jeter, mais l’équipe de France a une nouvelle fois vécu un rassemblement compliqué, après celui de juin. D’abord vainqueurs contre l’Autriche jeudi dernier (2-0), les Bleus ont sombré dimanche 25 septembre, au Danemark (0-2). Si Benoît Badiashile et Youssouf Fofana ont profité du premier match et des nombreuses blessures pour se démarquer en vue de la Coupe du monde, Dayot Upamecano et Eduardo Camavinga ont perdu des points face aux Danois.

Ils se sont montrés convaincants

Parmi les trois surprises de la liste de Didier Deschamps pour ce rassemblement de septembre, se trouvaient deux jeunes monégasques : Benoît Badiashile (21 ans) et Youssouf Fofana (23 ans). Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont réussi leurs débuts en Bleu. Le premier a joué l’intégralité des deux matchs. À l’aise contre l’Autriche au stade de France, il a été le moins mauvais des trois défenseurs axiaux dimanche dans le bouillant Parken Stadium de Copenhague.

L’avenir immédiat semble bouché au poste d’axial gauche mais en cas de pépin physique de Lucas Hernandez ou Presnel Kimpembe, comme lors de ce rassemblement, Deschamps sait qu’il peut compter sur Badiashile. Fofana a lui fait preuve de personnalité. "Ils dégagent beaucoup de sérénité, de confiance", s’est félicité Deschamps après le match contre l’Autriche. Fofana a pour lui, en vue de la liste pour le Qatar, l’avantage d’afficher une belle complémentarité avec son ancien coéquipier à l’ASM, Aurélien Tchouaméni.

Youssouf Fofana lors du match de Ligue des nations entre la France et l'Autriche au stade de France, le 22 septembre.  (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Ce dernier a une nouvelle fois prouvé qu’il est la nouvelle plaque tournante des Bleus. De rassemblement en rassemblement, il continue de briller à haut niveau. Même s’il a fait preuve d’égarement au marquage sur les corners contre le Danemark. Autre satisfaction parmi les patrons des Bleus, le niveau affiché par Raphaël Varane contre l’Autriche. "Il a retrouvé de la sérénité", a confessé Deschamps. Son absence contre le Danemark s’est fait ressentir dimanche.

Reste le cas Olivier Giroud. Très bon contre l’Autriche, il a été plus en difficulté, à l’image de toute l’équipe, au Danemark. Son profil et son expérience internationale parlent en sa faveur, mais il reste un casse-tête pour Deschamps. "Je ne me projette pas jusque-là", a répondu Giroud, hier, au moment d’évoquer sa présence potentielle dans la liste de novembre. L’attaquant qui fêtera ses 36 ans le 30 septembre, espère certainement ne pas avoir vécu sa 114e et dernière sélection chez les Bleus dimanche.

Ils ont été un cran en-dessous

Eduardo Camavinga risque de s’en mordre les doigts. Remplaçant contre l’Autriche, le milieu de terrain du Real Madrid retrouvait les Bleus dimanche contre le Danemark, pour la première fois depuis près de deux ans. Avec un objectif simple : convaincre Deschamps de le retenir pour la Coupe du monde. Son match n’aura finalement duré que 45 minutes, remplacé à la mi-temps. "Ça lui servira pour le futur comme ça servira à d’autres", a expliqué Deschamps après le match. Intéressant en début de rencontre, le milieu de 19 ans a coulé et devrait difficilement voir le Qatar.

Eduardo Camavinga contre l'Autriche, le 25 septembre 2022.  (FRANCK FIFE / AFP)

Même constat pour Dayot Upamecano. Le défenseur de 23 ans est un pilier du grand Bayern Munich mais ne parvient pas à s’imposer en équipe de France. Rappelé pour la première fois depuis près d’un an chez les Bleus, Upamecano a totalement raté son match contre le Danemark. Déjà peu rassurant lors de ses dernières sorties sous le maillot tricolore, il n’a certainement pas convaincu Deschamps.

Chez les cadres, Antoine Griezmann n’est pas encore à son meilleur niveau. L’attaquant a été passeur décisif contre l’Autriche pour Giroud mais a encore assez peu pesé sur le jeu des Bleus, notamment contre le Danemark. "Grizou" vivait, dimanche, son premier capitanat en équipe de France mais n’a pas réalisé son plus grand match en sélection. Alors qu’il vit une situation particulière en club - son contrat l’empêche de jouer l’intégralité des matchs -, "Antoine est bien sur le plan psychologique et physique", a rassuré Deschamps. Reste à le montrer sur la durée, alors que Griezmann n’a plus marqué depuis neuf matchs en Bleu.

Ils restent une interrogation

Didier Deschamps devrait annoncer sa liste de 23 ou 26 joueurs début novembre pour le Qatar. Certains joueurs peuvent encore douter de leur présence au Mondial. À l’image de Mattéo Guendouzi, bon en juin, mais qui n’a pas joué une seule minute lors des deux matchs de ce rassemblement, comme Jordan Veretout.

Jonathan Clauss a de son côté montré de bonnes choses mais son niveau international reste encore en suspens. Tout comme celui de Christopher Nkunku, qui se cherche encore au sein de cette attaque et qui a eu peu de temps de jeu pour se montrer. Deux ans après sa dernière sélection, Ferland Mendy a connu des performances neutres. Peut-être suffisant pour convaincre Deschamps d’en faire la doublure de Theo Hernandez.

Quant à Benjamin Pavard, sa présence dans la liste ne fait aucun doute, mais à quel poste ? Le défenseur de 26 ans joue latéral au Bayern, mais a débuté comme piston contre le Danemark dimanche. Ses lacunes à ce poste se sont une nouvelle fois vues. Meilleur au poste d’axial droit, il n’a pas pu montrer suffisamment de choses pour s’assurer d’être titulaire à la place d’un Jules Koundé, blessé contre l’Autriche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Equipe de France de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.