Equipe de France : Jordan Veretout remplace Boubacar Kamara, blessé quelques minutes après avoir été appelé vendredi

Le milieu marseillais de 29 ans n'a plus joué en Bleus depuis novembre 2021.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jordan Veretout lors de France-Bosnie Herzéovine, le 1er septembre 2021, à Strasbourg. (JEAN CATUFFE / JEAN CATUFFE)

La cascade de blessures n'en finit plus. Plombé par une série de forfaits majeurs (Pogba, Benzema, Kimpembe, Rabiot, Kanté...), le prochain rassemblement de l'équipe de France semble être marabouté. Vendredi, quelques heures après l'annonce de la sélection de Boubacar Kamara pour pallier l'absence d'Adrien Rabiot, le milieu d'Aston Villa est sorti sur blessure avant la mi-temps face à Southampton.

Si bien que samedi 17 septembre, la FFF a annoncé que le joueur (Kamara) appelé pour pallier le forfait d'un autre (Rabiot) était à son tour contraint de renoncer aux matchs face à l'Autriche et au Danemark. Face à cette situation rocambolesque, Didier Deschamps a donc été contraint d'appeler un nouvau renfort. Le sélectionneur a opté pour Jordan Veretout.

Un début de saison timide

A 29 ans, l'ancien joueur de la Roma, qui a signé à l'Olympique de Marseille l'été dernier, compte déjà cinq sélections en Bleus, toutes sous les ordres de Didier Deschamps, à l'automne 2021. Auteur d'un début de saison discret, l'ancien Nantais monte en puissance depuis quelques matchs, comme celui face à Tottenham lors de la première journée de Ligue des champions. Il reste toutefois, à l'image de l'OM, sur une sortie ratée face à l'Eintracht Francfort, toujours en C1.

Jordan Veretout rejoindra le groupe France à Clairefontaine lundi, après avoir affronté le Stade rennais dimanche à 15h, au stade Vélodrome. Pour rappel, les champions du monde ont rendez-vous avec l'Autriche le 22 septembre au Stade de France, puis avec le Danemark le 25 septemnbre à Copenhague.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Didier Deschamps

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.