VIDEO. Un jour, un joueur : Paolo Guerrero, l'attaquant du Pérou défendu par ses adversaires

Le Péruvien, contrôlé positif à un métabolite de cocaïne, a bénéficié de la clémence de la justice sportive et peut disputer la Coupe du monde. Dans la balance, un courrier adressé par les capitaines des trois adversaires du Pérou a sans doute pesé.

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Paolo Guerrero, le capitaine du Pérou, a failli ne pas disputer la Coupe du monde en Russie. La présence du "prédateur" (ou le "guerrier", un autre de ses surnoms) est un peu miraculeuse. L'an dernier, alors qu'il évoluait avec l'équipe nationale lors d'un match de qualification pour la Coupe du monde, il a été contrôlé positif à un métabolite de cocaïne, une substance inscrite sur la liste des interdictions de l'agence mondiale antidopage.

Lui assure qu'il s'agit de résidus de feuilles de coca, présentes alors qu'il buvait un thé. Peu importe en réalité parce que le principe est simple : un sportif est responsable des produits qu'il absorbe. La procédure a été longue et il a été suspendu 14 mois, ce qui aurait dû le priver de Mondial.

Aménagement de peine

L'histoire est toute autre en réalité. La justice suisse a en fait décidé qu'un de ses appels serait suspensif et qu'il pourrait participer à la Coupe du monde. Surtout, il a bénéficié d'une initiative assez originale de la part de la FIFPro (le syndicat mondial des joueurs). Un courrier, envoyé par les trois capitaines adversaires du Pérou à de la Coupe du monde (le Danemark, l'Australie et la France), explique qu'ils sont tout à fait favorables à ce que le joueur dispute la compétition.

La Fifa semble en avoir tenu compte. La suspension n'est pas annulée, mais si jamais elle est confirmée, elle sera simplement décalée dans le temps. Une sorte d'aménagement de peine pour lui permettre de participer à la Coupe du monde.

Paolo Guerrero a 34 ans. La dernière fois que le Pérou s'est qualifié pour une Coupe du monde, c'était il y a 36 ans. Ce tournoi représente la seule opportunité pour lui de disputer la plus grande compétition mondiale. Cela a dû certainement jouer dans la décision finale.

Paolo Guerrero a joué au Bayern Munich, ce qui situe le niveau du joueur. Il a peu joué ces derniers temps, en raison de cette affaire. Il n'était pas titulaire face au Danemark, d'ailleurs, il est entré en cours de jeu. En revanche, face à la France, il devrait évoluer beaucoup plus longtemps.

Paolo Guerrero, footballeur Péruvien.
Paolo Guerrero, footballeur Péruvien. (ERNESTO BENAVIDES / AFP)