Victoire des Bleus : "Voir les Français aussi heureux, ça fait vraiment plaisir", estime Nicolas Sarkozy

L'ancien chef de l'État s'est exprimé au micro de franceinfo lors de l'arrivée de la 10e étape du Tour de France. 

L\'ex chef de l\'États, Nicolas Sarkozy, le 16 juin 2018, lors de la rencontre France-Australie à la Coupe du monde en Russie. 
L'ex chef de l'États, Nicolas Sarkozy, le 16 juin 2018, lors de la rencontre France-Australie à la Coupe du monde en Russie.  (SERGEY DOLZHENKO / EPA)

"Quel mois de juillet formidable". À l'arrivée de la 10e étape du Tour de France au Grand Bornand mardi 17 juilletNicolas Sarkozy a salué au micro de franceinfo, la victoire des Bleus en finale de la Coupe du monde ainsi que l'organisation de ce Mondial. "D'abord, ça a été une très belle Coupe du monde, les Russes l'ont organisée d'une manière exceptionnelle. Il n'y a pas eu de racisme, il n'y a pas eu de bagarre, il n'y a pas eu d'hooliganisme, ça s'est passé dans la joie", a poursuivi l'ancien président de la République.

"J'ai eu la chance d'assister à plusieurs matches, j'y suis allé deux fois. Vraiment, il y avait beaucoup de joie, c'était une très belle Coupe du monde." Nicolas Sarkozy salue également le sélectionneur des Bleus : "On a un entraîneur, Didier Deschamps, qui a résisté à toutes les critiques. Il avait sa stratégie depuis le début, il a dû se dire 's'il faut mourir, je mourrai avec mes idées', mais il l'a gagnée", ajoute-t-il. 

"C'est la démonstration que tout est possible"

"Cette équipe de France fait honneur à la France. Un mélange de plus anciens - Blaise Matuidi ne m'en voudra pas de dire ça - et de beaucoup plus jeunes. Une équipe avec une moyenne d'âge très jeune, qui a donc un potentiel assez exceptionnel, une très belle image. La finale, c'était exceptionnel", analyse l'ex-chef de l'État.

"Le sport est une leçon de vie et je regrette qu'on n'en parle que lorsqu'il y a de grands événements. Le sport doit faire partie de notre vie, c'est l'abnégation, c'est le travail, c'est la souffrance, c'est les épreuves comme dans la vie, c'est la démonstration que tout est possible. Chacun tirera les conséquences qu'il veut. Voir les Français aussi heureux dimanche et lundi, ça fait vraiment plaisir", a conclu l'ancien président.