Coupe du monde 2018 : l'élimination de la Pologne, la promenade des Anglais, le "Jul d'outre-Manche"... Ce qu'il faut retenir de cette 11e journée

Tandis que l'Angleterre a confirmé son bon début de Mondial, dimanche, la Pologne s'est lourdement inclinée face à la Colombie et a perdu tout espoir de qualification en huitèmes.

Harry Kane fête le premier de ses trois buts face au Panama, le 24 juin 2018, à Nijni Novgorod (Russie).
Harry Kane fête le premier de ses trois buts face au Panama, le 24 juin 2018, à Nijni Novgorod (Russie). (CARLOS BARRIA / AFP)

L'Angleterre et la Colombie rient, la Pologne pleure. Emmenée par son capitaine Harry Kane, auteur d'un triplé et désormais meilleur buteur de cette Coupe du monde en Russie (cinq buts), la sélection anglaise a signé le carton du jour, dimanche 24 juin, face à la fébrile équipe du Panama. De son côté, la Pologne a reçu une claque cinglante face à la Colombie et subi une deuxième défaite synonyme d'élimination prématurée. Voici ce qu'il faut retenir de cette nouvelle journée du tournoi, sur le terrain et en dehors.

Les résultats du jour

Angleterre-Panama : 6-1. Il a suffi d'une mi-temps pour que l'Angleterre valide son billet pour les huitièmes de finale, en début d'après-midi. Grâce à deux buts de John Stones (8e, 40e), deux autres de Harry Kane (22e, 45e) et un superbe tir de Jesse Lingard (36e), l'équipe de Gareth Southgate est rentrée aux vestiaires sur le score de 5-0. Grâce à ce résultat, la Belgique est, elle aussi, officiellement qualifiée.

Japon-Sénégal : 2-2. Dans cette rencontre incertaine jusqu'au bout, les Japonais, très mobiles, ont été menés par deux fois mais ont su vite réagir et revenir au score. Les deux équipes, victorieuses lors de leur premier match, se retrouvent à égalité parfaite avec 4 points, en tête du groupe H, mais pas encore qualifiées. 

Pologne-Colombie : 0-3. Clap de fin pour la Pologne de Robert Lewandowski, tête de série du groupe H, qui n'a pas su inquiéter la Colombie dans le dernier match du jour. Après avoir ouvert le score en fin de première période, les Colombiens, plus tranchants, ont su prendre le large à la 70e et à la 75e minute, grâce notamment à un but de Radamel Falcao. Si la Pologne peut déjà faire ses valises, son adversaire du jour aura son avenir entre ses mains, jeudi, face au Sénégal.

Le coup de pression du jour

Aujourd'hui, vous avez l'opportunité de montrer que vous êtes argentins, en disant la vérité.Claudio Tapiaprésident de la Fédération argentine

Le patron du foot argentin s'est invité à la conférence de presse de son équipe, qui se trouve au bord d'une élimination historique. Alors que certains médias évoquaient une mise à l'écart du sélectionneur Jorge Sampaoli, Claudio Tapia a dénoncé "des mensonges" et appelé les journalistes argentins à "collaborer pour obtenir la réussite sportive" de l'Albiceleste. Et de réclamer un peu de gratitude de la part des envoyés spéciaux : "Certains d'entre vous ont fait trois, quatre ou cinq Coupes du monde, c'est grâce à eux (les joueurs)."

Le geste (mal copié) du jour

La France a le rappeur Jul, célèbre pour son geste à deux mains formant les lettres J, U et L. L'Angleterre, elle, a le milieu Jesse Lingard, qui a profité de son but face au Panama pour y aller de sa petite signature, quasi identique, avec ses initiales : un J avec le pouce et l'index d'une main, un L avec le pouce et l'index de l'autre. Mais, visiblement, le joueur de Manchester United a encore un peu de travail pour l'apprendre à ses coéquipiers...

L'homme (menacé) du jour

Vous vous souvenez du but victorieux de l'Allemagne, en toute fin de match, face à la Suède ? Le milieu suédois Jimmy Durmaz, auteur de la faute à l'origine du coup-franc, n'est pas près de l'oublier. Le joueur de Toulouse a, depuis, été victime d'une vague de messages de haine, notamment liés aux origines turques et libanaises de ses parents. "Etre critiqué est une chose, mais recevoir des menaces de mort, des insultes racistes et appeler au suicide est inacceptable", a-t-il réagi, avant de recevoir le soutien de ses coéquipiers.

L'image qu'il n'est pas trop tard de partager sur les réseaux sociaux

Les supporters du Panama fêtent le but de leur équipe face à l\'Angleterre en Coupe du monde, le 24 juin 2018, à Nijni Novgorod (Russie).
Les supporters du Panama fêtent le but de leur équipe face à l'Angleterre en Coupe du monde, le 24 juin 2018, à Nijni Novgorod (Russie). (GRIGORIY SOKOLOV / SPUTNIK / AFP)

Et tant pis pour la soif ! Alors que les Panaméens étaient menés 6-0 par l'Angleterre, les supporters de la "Marea roja" (la "Marée rouge") ont fêté la réduction du score par leur équipe en s'offrant une marée de bière dans les tribunes. Il faut dire que le but inscrit par Felipe Baloy est le tout premier en Coupe du monde dans l'histoire de la sélection d'Amérique centrale, qui n'avait encore jamais participé à un Mondial.

La stat à sortir pour briller demain à la machine à café

A l'issue de cette 11e journée de compétition, 50% des matchs de la Coupe du monde en Russie ont désormais été disputés (32 sur 64). Ca commence (déjà) à sentir la fin, et ça ne va pas nous aider à surmonter notre peine de voir les jours commencer à raccourcir avec l'arrivée de l'été... A moins que vous n'ayez qu'une hâte : qu'on en finisse avec ce tintamarre footballistique !

Qu'est-ce qu'on mate (et qu'on zappe) lundi ?

Le gong s'apprête à retentir dans les groupes A et B, dont les équipes disputeront, demain, leur dernier match de phase préliminaire. Il y a encore du suspens dans le groupe B, avec deux rencontres à 20 heures : Iran-Portugal et Espagne-Maroc. En cas de victoire, et peut-être même en cas de match nul, les Iraniens priveront le Portugal ou l'Espagne d'une place en huitièmes.

En revanche, on peut faire l'impasse sur les rencontres de l'après-midi. A 16 heures, l'Uruguay et la Russie, déjà qualifiées, se disputeront la tête du groupe A, tandis que l'Arabie saoudite et l'Egypte, déjà éliminées, tenteront de finir sur une bonne note avant de partir en vacances.