Cet article date de plus d'un an.

Finale de la Coupe de France : 3 000 policiers et gendarmes mobilisés, 1 000 de plus que lors de la finale de Ligue des Champions

Le ministère de l'intérieur s'inquiète d'une dérive violente entre les milliers de supporters toulousains et nantais et renforce la sécurité du Stade de France.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
CRS déployés devant le Stade de France (Photo d'illustration) (/NCY / MAXPPP)

3 000 policiers et gendarmes seront mobilisés ce samedi pour la finale de la Coupe de France de football entre Nantes et Toulouse, a appris franceinfo auprès de l'entourage du ministre de l'Intérieur. C'est 1 000 membres des forces de l'ordre de plus que lors de la dernière finale de la Ligue des Champions, entre le Real Madrid et Liverpool, organisée au Stade de France et au cours de laquelle des incidents avaient éclaté. Il y aura également 1 409 stadiers.

>>> Finale de la Coupe de France : des cartons rouges et sifflets distribués par les syndicats aux spectateurs

La décision a été prise ce mercredi lors d'une réunion au ministère de l'Intérieur qui a rassemblé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le préfet de police de Paris, le directeur général de la gendarmerie nationale, le directeur général de la police nationale et quatre conseillers ministériels. Lors de cette réunion, les participants ont estimé à 20 000 le nombre de supporters de chaque équipe, dont 250 à 300 ultras de chaque équipe attendus samedi.

Le match est classé d'un niveau de 4 sur 5 par la Division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH), a appris franceinfo auprès de l'entourage de Gérald Darmanin. Ce match inquiète les autorités qui redoutent également des débordements dans Paris avec un possible renfort de supporters parisiens auprès des Toulousains contre les Nantais.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.