Cet article date de plus d'un an.

Coupe de France : une finale sous haute tension

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Coupe de France : une finale sous haute tension
Article rédigé par France 3 - T. Cuny, C. Méral, P. Aubert, France 3 Régions, J. Laurent-Kaysen, @RevelateursFTV, P. Brame
France Télévisions
France 3
En guise de protestation contre la réforme des retraites, les syndicats ont distribué des cartons rouges et des sifflets aux supporters nantais et toulousains avant la finale de la Coupe de France, samedi 29 avril.

Dès la sortie du métro, les supporters de Nantes et de Toulouse ont eu un comité d'accueil particulier, samedi 29 avril, à quelques heures de la finale de la Coupe de France de football. Les syndicats leur ont distribué des cartons rouges et des sifflets pour protester contre la réforme des retraites. Plus tôt dans l'après-midi, la justice avait annulé l'arrêté préfectoral interdisant le rassemblement de la CGT.

Emmanuel Macron ne remettra pas la coupe sur le terrain

À 49 minutes et 3 secondes pendant le match, en référence à l'article 49.3 de la Constitution utilisé par l'exécutif pour faire passer la réforme, les syndicats demandent au public d'exprimer leur protestation face au président de la République présent au Stade de France. Mais les supporters sont partagés. "Aujourd'hui, ce n'est pas la politique, c'est le sport, c'est le FC Nantes avant tout", confie un spectateur. Près de 3 000 membres des forces de l'ordre sont mobilisés. Le protocole a aussi été adapté : Emmanuel Macron ne remettra pas la coupe sur le terrain, mais en tribune.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.