Cet article date de plus de huit ans.

Candidature de Platini, élection du président... Quatre décisions prises par la Fifa

L'instance dirigeante du football mondial s'est réunie mardi à Zurich pour évoquer des pistes de réformes et valider le processus qui doit mener à l'élection du successeur de Sepp Blatter.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le président de l'UEFA, Michel Platini, le 25 juillet 2015 à Saint-Petersbourg (Russie). (SERGEY GUNEEV / RIA NOVOSTI /AFP)

Cela faisait 15 jours que cette réunion était attendue. Le comité exécutif de la Fifa s'est retrouvé, mardi 20 octobre, à Zurich (Suisse) pour prendre plusieurs décisions, après les scandales à répétition qui ont éclaboussé ces derniers mois l'instance dirigeante du football mondial. La Fifa a par exemple étudié le processus qui doit mener à l'élection d'un nouveau président, après la démission de Sepp Blatter et la suspension pendant 90 jours de ce dernier et de Michel Platini, favori pour lui succéder.

L'élection à la présidence est maintenue le 26 février

L'élection à la présidence de la Fifa a été maintenue à la date prévue du 26 février, en dépit du chaos à la tête de l'instance avec les suspensions de Joseph Blatter et Michel Platini, a décidé mardi le comité exécutif, réuni à Zurich (Suisse). Ce maintien était attendu puisque aucune demande forte de report n'avait été faite.

Le Français a reçu 1,8 million d'euros de Sepp Blatter en 2011, sans qu'aucun contrat écrit n'ait été établi pour ces prestations de conseiller. Une nouvelle affaire dont le président de l'UEFA devra s'expliquer et qui pourrait compromettre son élection à la tête de la Fifa.

Les postulants doivent être candidats d'ici au 26 octobre

Les postulants à la présidence de la Fifa ont jusqu'à lundi 26 octobre à minuit pour déposer leurs candidatures. Ils devront recueillir le parrainage d'au moins 5 fédérations nationales affiliées à la Fifa. La commission électorale examinera ensuite la validité des candidatures. Le panel qui jugera l'intégrité des candidats est composé des mêmes personnes qui ont suspendu Michel Platini.

La candidature de Platini est mise de côté

La candidature de Michel Platini à la présidence de la Fifa est possible, mais elle ne sera pas examinée par la commission électorale de l'instance durant le temps de sa suspension de 90 jours. Concrètement, la candidature du président de l'UEFA ne pourra être prise en compte avant le 5 janvier, date de l'expiration de sa suspension, sauf à ce que cette sanction soit levée d'ici là.

La commission électorale de la Fifa prendra alors sa décision, a indiqué son président, Domenico Scala. Cette mise hors-jeu de Michel Platini laisse pour l'instant comme seul candidat recevable le prince jordanien Ali. Le prince Ali était le seul adversaire de Joseph Blatter lors de la dernière réélection de celui-ci, le 29 mai. 

L'âge du président de la Fifa pourrait être limité à 74 ans

Le comité exécutif de la Fifa a également proposé un certain nombre de réformes pour la présidence de la Fifa. Ainsi l'âge limite pour prendre la tête de l'instance dirigeante du foot pourrait être fixé à 74 ans et le président de la Fifa ne pourrait pas rester à son poste au-delà de 12 ans, soit trois mandats de quatre ans.

Les revenus du président de la Fifa mais aussi du secrétaire général et de tous les membres de la direction de la Fifa pourraient aussi être publiés tous les ans, afin d'éviter de nouveaux scandales de corruption. Reste que les fédérations membres de la Fifa devront adopter ces mesures lors du prochain Congrès de l'organisation, début 2016.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.