Saint-Etienne-Auxerre : l'ASSE écope de points de pénalité et de matchs à huis clos après les violences lors du match de barrage

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a rendu sa décision, jeudi, concernant les incidents qui ont émaillé la fin de rencontre au stade Geoffroy-Guichard. L'ASSE a annoncé qu'elle ne ferait pas appel.

Article rédigé par
Anaïs Brosseau - franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des supporters de l'AS Saint-Etienne envahissent le terrain après la défaite face à Auxerre, dans le match de barrage pour éviter la descente en Ligue 2, le 29 mai 2022. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Un début de saison à handicap. Nouveau pensionnaire de Ligue 2, l'AS Saint-Etienne a écopé, jeudi 23 juin, de six points de pénalité, dont trois avec sursis, pour la prochaine saison et de six matchs à huis clos à domicile, dont deux avec sursis. De lourdes sanctions prononcées par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), saisie après les incidents qui avaient émaillé la fin du match de barrage perdu par les Verts, 18es de Ligue 1, contre le troisième de Ligue 2, Auxerre.

Dans un communiqué, le club a annoncé ne pas faire appel des sanctions, "eu égard à la nature des faits incriminés". A la suite des événements, l'institution avait d'ailleurs déposé plusieurs plaintes, notamment pour violences aggravées, destructions et dégradations de biens publics ou encore jets de projectiles. La procédure judiciaire se poursuit.

Des violences récurrentes

Cette saison 2021-2022 restera marquée par un nombre important de saisines de la commission de la discipline de la LFP pour des violences dans les tribunesLes mois écoulés ont montré que la commission de discipline, présidée par Sébastien Deneux, n'hésitait plus à prononcer des sanctions très lourdes en cas d'incidents graves, comme le retrait de points au classement. En témoignent le point retranché à Nice sur tapis vert après un envahissement de terrain contre Marseille suivi d'une bagarre générale, ou celui retiré à Lyon après les incidents d'OL-OM, lorsqu'un jet de bouteille en plastique depuis les gradins avait heurté à la tête le capitaine marseillais Dimitri Payet.

Pour les Verts, le retard pris dans le cumul de points risque de compliquer l'objectif de remontée immédiate en Ligue 1 et le huis clos pénalisera les finances déjà fragiles du club. Les ultras de Saint-Etienne, récidivistes, ont multiplié les débordements ces derniers mois, déclenchant à chaque fois des mesures de huis clos partiel ou total. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers AS Saint-Etienne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.