Accusé de viol, Cristiano Ronaldo assure être un "exemple" sur et en dehors du terrain

Une femme de 34 ans affirme que le footballeur l'a violée, le 13 juin 2009, lors d'une soirée à Las Vegas.

L\'attaquant de la Juventus Turin, Cristiano Ronaldo, dans le stade Old Traffort de Manchester, au Royaume-Uni, le 22 octobre 2018.
L'attaquant de la Juventus Turin, Cristiano Ronaldo, dans le stade Old Traffort de Manchester, au Royaume-Uni, le 22 octobre 2018. (OLI SCARFF / AFP)

L'attaquant vedette de la Juventus Turin Cristiano Ronaldo a assuré lundi 22 octobre être "un exemple" sur et en dehors du terrain, malgré l'enquête ouverte par la police de Las Vegas sur des allégations de viol, remontant à juin 2009. "Je sais que je suis un exemple. 100%. Sur le terrain et en dehors du terrain" (en anglais dans le tweet ci-dessous), a ainsi déclaré le quintuple Ballon d'or en conférence de presse, avant le choc de la Ligue des champions contre son ancien club Manchester United mardi.

Le 27 septembre dernier, encouragée par le mouvement #MeToo, Kathryn Mayorga, 34 ans, a porté plainte contre le joueur, dans le Nevada (Etats-Unis). Elle affirme que le footballeur l'a violée, le 13 juin 2009, lors d'une soirée à Las Vegas. Le footballeur avait déjà évoqué cette affaire le 30 septembre, en dénonçant d'abord des "fake news" sur son compte Instagram et en critiquant ceux qui "veulent se faire de la publicité sur [son] nom. C’est normal. Ils veulent devenir célèbres". Puis, sur Twitter, il avait de nouveau démenti les faits : "Je nie fermement les accusations émises contre moi. Le viol est un crime abominable qui va à l'encontre de tout ce que je suis et ce en quoi je crois", a-t-il posté.