Affaire Cristiano Ronaldo

Résumé de la rubrique

Le 27 septembre 2018, encouragée par le mouvement #MeToo, une Américaine de 34 ans, Kathryn Mayorga, a porté plainte, dans le Nevada, contre Cristiano Ronaldo. Elle affirme que le footballeur l'a violée, le 13 juin 2009, lors d'une soirée à Las Vegas. A l'époque, la jeune femme avait dénoncé les faits à la police, faisant même l'objet d'un examen médical. Mais elle s'était abstenue de citer nommément Cristiano Ronaldo, se contentant d'évoquer "un joueur de football célèbre".

Le footballeur est sorti de son silence le 30 septembre, en dénonçant d'abord des "fake news" sur son compte Instagram et en critiquant ceux qui "veulent se faire de la publicité sur [son] nom. C’est normal. Ils veulent devenir célèbres". Puis, sur Twitter, il a de nouveau démenti les faits : "Je nie fermement les accusations émises contre moi. Le viol est un crime abominable qui va à l'encontre de tout ce que je suis et ce en quoi je crois", a-t-il posté.