Dopage : la Russie bannie pendant quatre ans

Le drapeau russe est banni de toute compétition mondiale durant quatre ans. Les sportifs russes, s'ils veulent participer aux JO de Tokyo, devront prouver qu'ils n'ont rien à voir avec le système de dopage mis en place en Russie de 2011 à 2015.

franceinfo

La Russie est interdite de compétition internationale pendant quatre ans, a décidé l'Agence mondiale antidopage lundi 9 décembre. Certains athlètes pourront participer, mais sous une bannière neutre et s'ils ne sont pas impliqués dans cette affaire de dopage. La Russie ne pourra en théorie pas accueillir de compétition mondiale pendant quatre ans.

Vers un appel de la Russie

Ce sont des fichiers datant de 2011 à 2015 qui ont déclenché cette décision. Ils auraient été expurgés avant d'être fournis à l'Agence mondiale antidopage, ont estimé des experts. Le Premier ministre russe a reconnu un problème de dopage mais souhaite que son pays fasse appel et a aussi dénoncé une hystérie antirusse. Des sportifs russes ont déjà participé aux JO d'hiver en Corée en 2018 sous une bannière neutre.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ARAF a été suspendue dès novembre par l\'IAAF, après un rapport de accusant la Russie d\'avoir organisé un vaste système de dopage dont de nombreux athlètes russes auraient bénéficié.
L'ARAF a été suspendue dès novembre par l'IAAF, après un rapport de accusant la Russie d'avoir organisé un vaste système de dopage dont de nombreux athlètes russes auraient bénéficié. (FRANCK FIFE / AFP)