Cyclisme : Wout van Aert renonce au Tour d'Italie à la suite de sa chute sur A Travers la Flandre

Le Belge, qui avait chuté lourdement sur la classique flandrienne le 27 mars, n'est pas suffisamment remis et ne peut toujours pas s'entraîner.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Wout van Aert au départ d'A Travers la Flandre, le 27 mars 2024. (DAVID PINTENS / BELGA MAG / AFP)

Wout van Aert devra encore patienter pour découvrir le Tour d'Italie. Le Belge, qui avait chuté violemment lors de la classique A Travers la Flandre il y a deux semaines, a annoncé dans une vidéo, publiée jeudi 11 avril, qu'il n'était pas suffisamment remis pour prendre le départ du Giro à Venaria Raele, le 4 mai prochain. L'Anversois s'était relevé avec des fractures à la clavicule, au sternum et à plusieurs côtes en plus de souffrir d'une contusion pulmonaire.

"Je me remets actuellement de mes blessures après ma chute sur A Travers la Flandre. Beaucoup de ces blessures se guérissent bien pour le moment. Mais mes côtes sont toujours un facteur limitant. A cet instant, je ne peux pas m'entraîner du tout. C'est pourquoi j'ai pris la décision de ne pas prendre le départ du Tour d'Italie. Je suis très triste de rater mon second grand objectif de la saison mais je dois penser d'abord à ma santé", a expliqué le Belge de 29 ans.

Un nouveau coup dur pour la formation Visma-Lease a Bike, qui a déjà annoncé mercredi le forfait de Wilco Kelderman pour le Tour d'Italie. Après un début d'année très victorieux, l'équipe néerlandaise vit un printemps particulièrement difficile, avec les problèmes de Christophe Laporte et Dylan van Baarle, et la terrible chute de Jonas Vingegaard sur le Tour du Pays basque. 

Christophe Laporte le remplacera sur le Giro

Avec une telle hécatombe dans ses rangs mais pas que, Richard Plugge, le patron de l'équipe Visma-LAB, dévoilait samedi à l'AFP en avoir "marre" que la mise en place de mesures de sécurité supplémentaires dans le cyclisme prenne autant de temps. "Les problèmes ne seront pas résolus en une semaine. Alors autant commencer tout de suite. On a une solution toute prête avec SafeR [organe mis en place par l'UCI]. Mais tout le monde freine, que ce soit pour des questions d'égo ou de politique. On a déjà eu suffisamment de signaux d'alerte."

Dans la foulée du forfait de Wout van Aert, sa formation a annoncé que ce dernier serait remplacé par le Français Christophe Laporte (31 ans) sur le Giro.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.