Championnats européens 2022 : l'argent sur 4x100 m masculin, Yann Schrub en bronze, deux médailles en canoë... Ce qu'il faut retenir de la dernière journée

Le relais tricolore et le coureur de 10 000 mètres, Yann Schrub, ont apporté les deux dernières médailles, dimanche, à la France, qui totalise au total 50 breloques.

Article rédigé par
Anaïs Brosseau - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Méba-Mickaël Zeze, Ryan Zeze, Jimmy Vicaut et Pablo Mateo (de gauche à droite) ont remporté l'argent en finale du relais 4x100 m, à Munich, le 21 août 2022. (MAXPPP)

De l'argent et du bronze pour conclure. Pour clore les Championnats européens, les Français ont alourdi la besace à médailles de quatre nouvelles breloques dimanche 21 août, à Munich. Les céistes Nélia Barbosa et Rémy Boullé ont respectivement décroché l'argent et le bronze en paracanoë. Le fondeur Yann Schrub a apporté le bronze au 10 000 m et le relais 4x100 m masculin l'argent. Au total, la France totalise 50 médailles (11 d'or, 17 d'argent et 22 de bronze) sur ces Championnats européens. 

4x100 mètres : les Bleus en argent derrière les intouchables Britanniques

Après le bronze du relais 4x400 mètres masculin, l'argent au 4x100 m hommes. Lancé par Méba-Mickaël Zeze, suivi par Pablo Mateo et Ryan Zeze, et conclu par Jimmy Vicaut, le relais tricolore a terminé deuxième de la finale, comme à Amsterdam en 2016. Devant, les Britanniques étaient intouchables. Ils ont même établi un nouveau record des championnats (37''97). Les Polonais complètent le podium.

Méba-Mickaël Zeze, Pablo Mateo, Ryan Zeze et Jimmy Vicaut remportent la médaille d'argent européenne du relais 4x100 m derrière la Grande-Bretagne, vainqueure en 37"67, record des championnats réalisé en 1991 par la France à Split (Croatie) battu. La Pologne, avec un nouveau record national, est bronzée.

A l'inverse, les relayeuses tricolores du 4x100 m ont connu une terrible désillusion : Floriane Gnafoua n'a pas réussi à transmettre le témoin dans la zone à Gémima Joseph. La course des Françaises s'est de fait interrompue au bout de 100 mètres.

Dans une ambiance totalement délirante, les Allemandes Alexandre Burghardt, Lisa Mayer, Gina Lückenkemper et Rebekka Haase remportent le titre européen du 4x100 m devant la Pologne et l'Italie. La France et la Grande-Bretagne se sont emmêlées les pinceaux sur le premier passage de relais et n'ont pas terminé la course.

10 000 mètres : Yann Schrub décroche le bronze, Jimmy Gressier au pied du podium

Quand un Français en cache un autre. Jimmy Gressier faisait partie des favoris au titre. Il a d'ailleurs animé la première partie de la course. Mais c'est Yann Schrub qui a créé la surprise et décroché le bronze, laissant son compatriote au pied du podium. L'étudiant en médecine s'est replacé en fin de course avant de produire son accélération dans le dernier tour et de couper la ligne en 27'47''13 (nouveau record personnel).

Etudiant en médecine en parallèle de sa carrière de coureur de fond, le Français Yann Schrub décroche la médaille de bronze européenne sur 10 000 m. C'est l'Italien Yemaneberhan Crippa qui s'impose et le Norvégien Zerei Kbrom Mezngi qui prend l'argent. Du côté des autres Français, 4e place pour Jimmy Gressier, Yoan, Kowal est 15e.

La course a été remportée par l'Italien Yemaneberhan Crippa (27'46''13) devant le Norvégien Zerei Kbrom Mezngi (27'46''94). Le troisième Tricolore engagé dans la course, Yoann Kowal, venu travailler sa vitesse avant son passage sur marathon, a terminé à la 15e place. 

Paracanoë : Nélia Barbosa et Rémy Boullé au rendez-vous

Comme en 2019 à Poznan en Pologne, Nélia Barbosa a signé une belle deuxième place en paracanoë, dans la catégorie KL3, sur le 200 mètres. La Française de 24 ans a été devancée de trois dixièmes par la Britannique Laura Sugar, dans un scénario identique à celui des Jeux olympiques de Tokyo.

Après un excellent départ, Nélia Barbosa a fait la course en tête dans sa finale du KL3 200 m en para-canoë. La Française n'a finalement été devancée que par la Britannique Laura Sugar. Elle s'empare donc de la médaille d'argent devant une autre Britannique, Hope Gordon.
Francetv

Moins de 30 minutes plus tard, le Français Rémy Boullé a quant à lui décroché le bronze sur le 200 mètres en paracanoë, dans la catégorie KL1. Auteur d'un bon départ, le Tricolore, bronzé sur cette distance à Tokyo, a vu le Hongrois Péter Kiss le dépasser à mi-course et l'Italien Esteban Farias lui a chipé l'argent dans les derniers mètres.

Après Nélia Barbosa en KL3 200 m, Rémy Boullé a obtenu une nouvelle médaille pour la délégation tricolore en para-canoë. Le Français a en effet pris la 3e place de sa finale en KL1 200 m derrière le favori hongrois Peter Kiss et l'Italien Esteban Farias.
Francetv

800 mètres et 100 mètres haies : déceptions pour Benjamin Robert et Cyréna Samba-Mayela

Son finish n'a pas suffi. Enfermé à l'entrée du dernier virage, Benjamin Robert n'a pas réussi à faire la différence dans l'ultime ligne droite du 800 mètres. Le Français de 24 ans, qui participait à sa première finale européenne, a terminé à la 5e place (1'45''42). La course a été remportée par l'Espagnol Mariano Garcia (1'44''85).

Finale 800m

Moins en jambes depuis son titre mondial en salle sur 60 m haies en mars à Belgrade (Serbie), Cyréna Samba-Mayela n'a jamais été dans le rythme de la finale du 100 m haies. Septième en 13''05, la Française de 21 ans est restée très loin de sa meilleure marque de la saison (12''76). La Polonaise Pia Skrzyszowska a survolé la course (12''53).

A la surprise générale, et après l'énorme faute de la Britannique Cindy Sember, dernière, c'est la Polonaise Pia Skrzyszowska, en 12"53, qui devient championne d'Europe du 100 m haies. La Hongroise Pia Kozak est en argent et la Suissesse Ditaji Kambundji bronzée. 7e place en 13"05 pour la Française Cyréna Samba-Mayela.

Gymnastique : espoir et frustration dans le clan tricolore

La médaille en chocolat, à moins d'un dixième du bronze. En finale du cheval d'arçons, Benjamin Osberger a livré un mouvement à l'exécution meilleure que celle de ses concurrents. Mais avec un moindre niveau de difficulté, il n'a pas pu grappiller les 67 centièmes le privant du podium. Néanmoins, le Français, qui n'a que 20 ans, a pris rendez-vous pour l'avenir.

Malgré un très beau passage au cheval d'arçons (14,566 points), le jeune français de 20 ans Benjamin Osberger a échoué au pied du podium de l'agrès, pour moins d'un dixième. L'Arménien Harutyun Merdinyan est sacré champion d'Europe de la compétition, devant le Néerlandais Loran De Munck et l'Allemand Nils Dunkel.

En revanche, les finales par agrès ont moins souri aux autres Tricolores. Au saut de cheval, Léo Saladino a terminé son deuxième saut sur les fesses et s'est classé 8e et dernier de la finale. Et à la barre fixe, Paul Degouy a manqué une partie de son mouvement et terminé 6e.

Cyclisme sur route : la sprinteuse néerlandaise Lorena Wiebes injouable

La meilleure sprinteuse du monde sur route n'a pas failli à sa réputation. La Néerlandaise de 23 ans Lorena Wiebes s'est imposée au sprint dans la course en ligne. Elle a devancé les Italiennes Elisa Balsamo, championne du monde en titre, et Rachele Barbieri.

Au terme d'un sprint royal, la Néerlandaise Lorena Wiebes a été sacrée championne d'Europe de la course en ligne de cyclisme sur route ce dimanche. Elle a devancé à la photo-finish la championne du monde en titre italienne Elisa Balsamo et une de ses compatriotes, Rachele Barbieri. La première française, Gladys Verhulst, termine 9e.

Lorena Wiebes était l'immense favorite de l'épreuve après ses deux victoires d'étape sur le Tour de France et du fait de sa suprématie sur les arrivées au sprint depuis deux ans. Grâce au travail de sa compatriote Ellen van Dijk, la cycliste néerlandaise a pu revenir dans le final sur les trois dernières échappées, parmi lesquelles se trouvait la Française Juliette Labous.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats européens 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.