Championnats européens 2022 : comment expliquer le bilan très mitigé des athlètes français ?

Les Bleus sont repartis de Munich avec neuf médailles, mais aucune en or. Faut-il s'inquiéter pour l'athlétisme français, à deux ans des JO de Paris ?

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Français Jimmy Gressier mène sur le 10 000 m devant Yann Schrub lors des championnats d'Europe d'athlétisme à Munich, le 21 août 2022. (JEAN-MARC LOOS / MAXPPP)

Clap de fin pour les championnats d'Europe d'athlétisme, dimanche 21 août à Munich. À l'occasion de cette dernière journée, l'équipe de France a décroché deux nouvelles médailles : une en argent pour le relais 4X100 messieurs et une en bronze pour Yann Schrub dans le 10 000 mètres.

>> EN IMAGES. Championnats européens 2022 : abandon de Mayer, sacre de Duplantis, razzia du cyclisme tricolore... Revivez les moments forts de la compétition

Si la palmarès global des championnats d'Europe de la France à Munich - toutes disciplines confondues - est très encourageant pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, l'athlétisme français est à la peine : les Bleus ne ramènent que neuf médailles.

Lavillenie, Mayer, Bigot... L'absence des leaders

En Bavière, l'équipe de France n'a pas pu compter sur ses leaders. Dès la première épreuve de son décathlon, le champion du monde Kevin Mayer, blessé à la cuisse, a été contraint d'abandonner. Si d'autres ont pu concourir, ils ont manqué le podium : Renaud Lavillenie, ex-recordman du monde et champion olympique 2012 de saut à la perche, et Quentin Bigot, champion de lancer de marteau, sont tout deux arrivés 7e. Seuls Pascal Martinot-Lagarde, deuxième du 110 mètres haies, et Wilfried Happio, spécialiste du 400 mètres haies, ont répondu présents en récoltant une médaille d'argent.

Avec une seule médaille, le retard de l'athlétisme féminin

L'athlétisme féminin français est toujours en souffrance. La demi-fondeuse Rénelle Lamote est la seule à avoir décroché une médaille d'argent, sur le 800 mètres. Après Amsterdam en 2016 et Berlin en 2018, c'est la troisième médaille d'argent d'affilée de la Française lors de championnats d'Europe d'athlétisme en plein air. Espoir de la compétition, la recordwoman de France de lancer de marteau Alexandra Tavernier s'est contentée de la 11e place de la finale.

Aucun titre pour les Français 

Les Bleus repartent de Bavière sans le moindre titre, une première depuis 40 ans. Pas de quoi alarmer Romain Barras, le directeur de la haute performance de la Fédération française d'athlétisme : "Effectivement, on peut regretter de ne pas avoir de médaille d'or. Néanmoins, je suis fier des athlètes, je suis fier de l'équipe de France et du visage qu'elle a pu montrer lors de ces championnats. Il y a vraiment beaucoup de lueur d'espoir pour la suite."

"On a manqué, peut-être, d'un peu de réussite pour transformer l'argent en or, transformer la petite quatrième place en médaille de bronze."

Romain Barras, responsable du haut niveau

à franceinfo

La grande majorité des médailles récoltées à Munich par les Français l'ont été dans des disciplines où le niveau européen est bien inférieur au niveau mondial. Pas très rassurant, à deux ans des Jeux olympiques de Paris. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats européens 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.