NBA : la Ligue n'envisage pas l'interruption de la saison malgré le variant Omicron

Malgré le report de cinq matchs cette semaine, Adam Silver a rassuré mardi quant à la suite de la saison de NBA.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Adam Silver, le patron de la NBA, le 15 février 2020. (STACY REVERE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Malgré le rebond de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis, la NBA n'a pas l'intention d'interrompre la saison en cours. Le patron de la Ligue, Adam Silver, l'a annoncé mardi 21 décembre, tout en envisageant une réduction de la période d'isolement des joueurs testés positifs.

Sur la chaine de télévision sportive ESPN, il a estimé que la NBA devait apprendre à vivre avec le virus. Et ce même si le variant Omicron provoque une nouvelle hausse des contaminations et a obligé au report de cinq matches cette semaine.

"Il n'y a pas de projet à l'heure actuelle de suspendre la saison", a-t-il dit. "Nous avons bien entendu étudié toutes les options. Nous avons eu de la peine à établir une logique qui justifierait une interruption."

97% des joueurs sont vaccinés 

Plus de 80 joueurs sont entrés dans le protocole Covid mis en place par la NBA ces derniers jours. Avec cet assouplissement des règles, les équipes peuvent recruter des joueurs en cas de contamination dans leur effectif.

Adam Silver a précisé que la NBA pourrait réduire le nombre de jours pendant lesquels les joueurs ne doivent pas disputer de match une fois concernés par l'application des protocoles anti-Covid. Il a souligné que 97% d'entre-eux étaient vaccinés et que 65% avaient reçu une troisième dose.

Il n'envisage toutefois pas de vaccination obligatoire dans le cadre des discussions avec les organisations représentatives des joueurs sur les mesures sanitaires.

"Beaucoup des personnes parmi les 3% de non vaccinées ont eu le Covid et ont développé des anticorps. Pour moi, la priorité est à la troisième dose pour les autres 97%", a-t-il ajouté, précisant que le variant Omicron était responsable de 90% des récentes contaminations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers NBA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.