F1 : Max Verstappen remporte le Grand Prix d'Espagne, son septième succès de la saison

La lutte a été intense entre Max Verstappen (Red Bull) et Lando Norris (McLaren), qui confirme son statut de nouveau principal rival du leader du championnat du monde.
Article rédigé par Maël Russeau
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Max Verstappen (Red Bull) lors du Grand Prix d'Espagne de Formule 1, le 23 juin 2024. (JOSEP LAGO / AFP)

Le Grand Prix d'Espagne de Formule 1, dimanche 23 juin, aura offert une belle bataille stratégique et un nouveau succès pour Max Verstappen (Red Bull). Le triple champion du monde en titre a toutefois dû batailler avec Lando Norris (McLaren), tenant de la pole position et finalement battu après un jeu de chaises musicales sur les arrêts au stand. Lewis Hamilton (Mercedes) complète le podium.

Max Verstappen et Lando Norris ont refait le coup du Grand Prix d'Emilie-Romagne à Imola (Italie) le 1er mai dernier, où il n'aurait pas fallu quelques tours de plus pour que le Néerlandais conserve sa victoire face à Lando Norris. Le Britannique a misé ce dimanche sur des changements de pneus décalés pour tenter de souffler les lauriers, pour deux secondes en vain. Il repart tout de même avec le meilleur tour en course et la deuxième place pour s'installer sur le siège du dauphin au classement général, dépassant Charles Leclerc, cinquième sur la ligne d'arrivée du jour.

Parti en pole donc, le vainqueur du Grand Prix de Miami, a glissé au troisième rang dès le premier virage, cédant la tête de la course à George Russell et perdant son avantage pris la veille sur Max Verstappen. Lando Norris n'a repris la première place de la course que lorsque le Néerlandais s'est arrêté au 18e puis au 45e tour, avant de la céder en s'arrêtant quelques tours plus tard à chaque fois. Mis à part ce décalage, les deux équipes avaient choisi la même stratégie pneumatique soft-medium-soft.

Alpine confirme ses progrès

Au classement des pilotes, Super Max compte désormais 69 points d'avance sur son nouveau dauphin, Lando Norris. Une avance similaire à celle de son constructeur Red Bull, plombé par les résultats décevants de Sergio Perez (8e à Barcelone), qui compte 60 unités d'avance sur Ferrari. La Scuderia, moins flamboyante en Espagne, continue tout de même d'engranger des points avec les cinquième et sixième place de Charles Leclerc et Carlos Sainz.

Une course qui marque le retour de Lewis Hamilton sur le podium pour la première fois depuis le Grand Prix du Mexique en octobre, son 198e en carrière. Grâce à une course constante, de bons arrêts et un dépassement osé sur Carlos Sainz, Sir Hamilton a fini par prendre le meilleur sur son coéquipier au 52e tour, profitant de ses pneumatiques tendres contre les durs de George Russell.

Côté Français, Pierre Gasly et Esteban Ocon, tous les deux partis de la quatrième ligne, terminent respectivement 9e et 10e, comme lors du précédent Grand Prix au Canada. De nouveaux points précieux pour Alpine qui confirment son mieux depuis quelques courses. Rendez-vous sur le circuit de Spielberg (Autriche) dès le 28 juin pour répéter ces progrès et poursuivre cette série de Top 10.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.