VIDEO. Mondiaux d'athlétisme : Julius Yego, le Kényan qui a appris le javelot grâce à YouTube

Pour devenir champion du monde de javelot, Julius Yego, né au Kenya, a pu compter sur deux choses : sa volonté et YouTube.

Voir la vidéo
avatar
Benoît Jourdain

Mis à jour le
publié le

Sur les hauts plateaux du Kenya, le sport roi est la course à pied. C'est là que Julius Yego est né. Plus précisément à Cheptonon, dans la vallée du Rift. Mais au lieu de se diriger vers le fond ou le demi-fond, il a choisi une discipline très peu pratiquée en Afrique : le javelot. "Enfant, je pense que j’avais déjà le javelot dans le sang", explique-t-il dans une vidéo que lui a consacré la marque GoPro.

Il s'est donc trouvé un allié de poids : YouTube. Par manque d'argent, il ne peut participer à des championnats junior en Pologne, mais l'homme ne se décourage pas et se tourne vers la plateforme vidéo pour se perfectionner, raconte CNN (en anglais). "La première fois que je m'y suis connecté, c'était en 2009, quand je voulais m'entraîner sérieusement mais que je n'avais pas de coach", explique-t-il. Ses tutoriels ? Les performances des plus grands lanceurs de javelot.

A jamais le premier

Mais sans entraîneur et malgré un titre de champion d’Afrique en 2011, impossible de viser plus haut. Il s’exile alors dans un pays où le javelot est une tradition, à des milliers de kilomètres au nord, en Finlande. Là-bas, il est pris en main par l’entraîneur Petteri Piironen. "Il lançait déjà à 78 mètres, donc je savais bien que s’il était capable de faire ça sans coach, il pouvait devenir vraiment très bon", assure l'entraîneur dans un article du Monde.

En Finlande, Julius Yego découvre le froid (-30°C à son arrivée) et progresse. Qualifié pour les JO de Londres en 2012, il devient le premier Africain en finale de javelot, avec un jet à 81,81 mètres. Trois ans plus tard, à Pékin, il est le premier de son continent d'origine à remporter le titre mondial, avec un jet à 92,72 mètres, soit la troisième meilleure performance de tous les temps. Aux JO de Rio, il se blesse en finale, mais termine tout de même deuxième. Cette année, à Londres, le Kényan va tenter de décrocher un deuxième titre consécutif.

Le lanceur de javelot kényan Julius Yego en pleine action aux Mondiaux de Moscou, le 15 août 2013.
Le lanceur de javelot kényan Julius Yego en pleine action aux Mondiaux de Moscou, le 15 août 2013. (MATT DUNHAM/AP/SIPA / AP)