Cet article date de plus d'un an.

Kevin Mayer : "Si j'avais été à la place de Maracineanu, j'aurais dit pareil"

S'il dit accepter la décision d'annuler les "Euros", Kevin Mayer n'a pas non plus caché sa déception de ne pas pouvoir concourir devant son public. Par ailleurs, il rejoint la ministre Roxana Maracineanu, qui avait indiqué que "le sport ne serait pas la priorité" lors de ce déconfinement.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
 (IAN STEPHEN / PRO SPORTS IMAGES LTD)

Les Jeux reportés, les championnats d'Europe annulés...Tous les grands rendez-vous tombent un à un pour vous. Etes vous fataliste ? 
Kevin Mayer : "Le fatalisme, il est là depuis deux mois. Dès qu’on a fait le confinement je me suis douté que les jeux seraient reportés, Euros aussi. L’annulation est un peu décevante, c'est vrai. Moi je n'avais jamais fait de grand championnat dans mon pays alors forcément il y avait de l'attente. Mais là ça y est je m'y suis fait, je ne m'attends plus à rien, je m'entraîne juste pour la prochaine compétition à venir."

Ces annulations en cascade ne provoquent-elles pas une sorte d'angoisse pour vous, sportifs de haut niveau ? 
KM: "Oui forcément ! Pour certains il y a la question des revenus financiers. Après personnellement je vous avoue que je gère très bien ce confinement. D'abord je suis pas très dépensier, j’ai des réserves. Et puis moi ma première motivation c’est l’entrainement, c’est peut-être pour ça que je suis moins touché que les autres, je m’éclate tellement à m’entraîner que je vais bien."

De plus en plus d'évènements sportifs s'organisent à huis clos. Pensez-vous que cela soit possible pour l'athlétisme ? 
KM : "Moi j’ai plein d’idées, ça pourrait être vachement cool de faire un décathlon seul, avec une personne pour que ce soit validé par exemple. Mais je suis partagé entre faire ce qui me plairait, et ce qui est bon à faire, vouloir absolument mettre en avant son sport en ce moment, c’est peut-être pas ce qu'il faut faire." 

Est-ce compliqué pour vous de vous maintenir en forme, de vous entraîner avec la même intensité ? 
KM : "A Doha je me suis rendu compte que même après un arrêt prolongé, je reviens plus fort qu’avant. J’ai atteint un niveau technique qui me permet d’arrêter puis de reprendre l’entrainement sans baisser de niveau. Donc maintenant j’axe ma préparation sur le physique principalement. Je fais entre 2 et 4h d'entraînement physique par jour, sans compter le temps passé à l'acupuncture etc.  J'ai reçu des barres de musculation, il me reste juste quelques trucs à faire chez moi ; je suis à deux doigts d’avoir de conditions d’entrainement quasi parfaites." 

Qu’est-ce qui vous manque le plus ? 
KM : "Aller à la plage, dans une forêt, aller faire du surf. Ca m'arrive de sortir courir juste autour de chez moi, mais ça ne remplace pas la sensation d'espace, la nature. Après je ne veux pas me plaindre, je vis dans une grande maison avec jardin et piscine. Moi je m'inquiète surtout pour ces  gens qui vivent dans des petits appartements, en ville, tout seuls.. Sinon j'ai la chance d'avoir beaucoup de passions, je ne m'ennuie jamais. Il y a Disney+ qui est arrivé, je regarde The Mandalorian. Il y a les documentaires sur Michael Jordan qui sortent sur Netflix, je manque pas un épisode." 

"Les gens ont retrouvé le sens du sport universel"

Ce mercredi, la ministre des sports a indiqué que selon elle "le sport" ne serait "pas la priorité" du déconfinement. Pour vous, quelle est la place du sport ? 
KM :
 "Je comprends les propos de la ministre. Si j'avais été à sa place j'aurais sans doute dit la même chose. C'est difficile. Nous athlètes, nous avons la responsabilité de ne pas râler sur les suppressions ou les reports. Ce serait très égoïste de râler. En même temps, je trouve que le sport a retrouvé une nouvelle place dans le quotidien des gens. Le mouvement revient à la mode. On n’a jamais vu autant de joggers. Les gens se rendent compte que le sport, ce n’est pas que pour les férus de sport, c’est universel, tout le monde en a besoin pour son bien-être." 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Kevin Mayer

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.