Handicapé, il finit le marathon de Boston 20 heures après tous les autres coureurs

Atteint de dystrophie musculaire, le Vénézuélien Maickel Melamed a terminé vers 5 heures du matin sous un tonnerre d'applaudissments.

Le Vénézuélien Maickel Melamed s\'adresse à des journalistes après avoir terminé le marathon de Boston (Etats-unis), vingt heures après tous les autres concurrents, le 21 avril 2015.
Le Vénézuélien Maickel Melamed s'adresse à des journalistes après avoir terminé le marathon de Boston (Etats-unis), vingt heures après tous les autres concurrents, le 21 avril 2015. (BILL SIKES / AP / SIPA)

Il a franchi la ligne d'arrivée vers 5 heures du matin. Atteint de dystrophie musculaire, le Vénézuélien Maickel Melamed a terminé le marathon de Boston, aux Etats-Unis, vingt heures après tous les autres concurrents, a rapporté la station CBS Boston (en anglais), mardi 21 avril. 

Malgré sa dernière place au classement, il a été accueilli par un tonnerre d'applaudissements. "C’était difficile, le vent, la pluie, la distance, le froid, mais tout a été surmonté", a déclaré Maickel Melamed à CBS.

Ce n'est pas le premier exploit du Vénézuélien. Il a déjà terminé les marathons de Berlin, Tokyo, New York et Chicago.

Mais il va s'arrêter avec cette course : "C’est quelque chose de très personnel pour Melamed de terminer son dernier marathon dans la ville qui lui a vraiment donné la vie et la possibilité de faire ce qu’il fait aujourd’hui", a expliqué Albert DeVeer, l'un de ses amis. En effet, c'est à Boston que les parents de Maickel Melamed l'ont amené en bas âge alors qu'il était malade.