Cet article date de plus d'un an.

Mondiaux d'athlétisme 2022 : Kevin Mayer sacré champion du monde du décathlon pour la seconde fois

Mal parti, le décathlonien français a fini en trombe lundi, devançant le Canadien Pierce Lepage.

Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Kevin Mayer après son titre de champion du monde de décathlon, le 25 juillet 2022 à Eugene (Etats-Unis). (STEPH CHAMBERS / GETTY IMAGES / AFP)

Il est stratosphérique ! Kevin Mayer a décroché son second titre de champion du monde du décathlon à Eugene (Oregon), dimanche 24 juillet. Déjà sacré en 2017 à Londres, le Français a cumulé 8 816 points, devançant ainsi le Canadien Pierce Lepage (8 701 points). Troisième à deux épreuves de la fin, Mayer a renversé la vapeur pour apporter à la délégation française sa première médaille lors de ces Mondiaux d'athlétisme.

Après un 1 500 mètres bouclé en dixième position avec un chrono de 4 minutes 41 secondes et 44 centièmes, Kevin Mayer est sacré champion du monde du décathlon des Mondiaux d'Eugene. Le Français décroche son deuxième titre planétaire après celui de Londres en 2017. L'athlète de 30 ans totalise 8 816 points après les dix épreuves et apporte à la délégation tricolore sa première breloque. Pierce Lepage et Zachery Ziemek complètent le podium.
Décathlon - 1 500 m : Kevin Mayer en or ! Après un 1 500 mètres bouclé en dixième position avec un chrono de 4 minutes 41 secondes et 44 centièmes, Kevin Mayer est sacré champion du monde du décathlon des Mondiaux d'Eugene. Le Français décroche son deuxième titre planétaire après celui de Londres en 2017. L'athlète de 30 ans totalise 8 816 points après les dix épreuves et apporte à la délégation tricolore sa première breloque. Pierce Lepage et Zachery Ziemek complètent le podium.

A 30 ans, Kevin Mayer rejoint le cercle très fermé des Français deux fois champions du monde en athlétisme, jusque-là composé de Marie-José Pérec (1991 et 1995 sur 400 mètres) et Eunice Barber (1999 en heptathlon et 2003 en saut en longueur). 

Le Tricolore n'était pourtant que sixième à mi-parcours, et comptait 200 points de retard sur le leader provisoire, à cause notamment d'un lancer du poids raté (14,98 m, très loin de son record personnel). Il a comblé ce déficit de fort belle manière, en s'appuyant sur la perche et le javelot. Son saut à 5,40 mètres l'a remis sur de bons rails, son lancer à 70,31 mètres l'a rendu intouchable. Le 1 500 m, ultime épreuve, l'a couronné.

Kevin Mayer a réussi un très bon concours au lancer du javelot. Avec un deuxième essai à 70 mètres et 31 centimètres, le Français a réalisé le meilleur jet de son groupe. L'athlète de 30 ans devance l'Américain Zachery Ziemek de plus de huit mètres et il est plus que jamais dans la course au titre mondial avant la dernière épreuve du 1 500 mètres.
Décathlon - Lancer du javelot : Kevin Mayer impérial Kevin Mayer a réussi un très bon concours au lancer du javelot. Avec un deuxième essai à 70 mètres et 31 centimètres, le Français a réalisé le meilleur jet de son groupe. L'athlète de 30 ans devance l'Américain Zachery Ziemek de plus de huit mètres et il est plus que jamais dans la course au titre mondial avant la dernière épreuve du 1 500 mètres.

S'il n'a pas battu son propre record du monde (9 126 points à Talence en 2018), le Français s'est inscrit un peu plus dans la légende de sa discipline. Avec deux titres de champion du monde, il rejoint Ashton Eaton et Trey Hardee au palmarès du décathlon.

Le champion olympique a abandonné

"Le bonheur est exceptionnel", a savouré Mayer devant les caméras de France Télévisions. Cet exploit a été réalisé au prix d'une douleur tenace, "mais la souffrance fait partie du plaisir !". Sa blessure au tendon d'Achille, qui l'a écarté des Mondiaux en salle de Belgrade, semble derrière lui, tout comme ses maux de dos préjudiciables lors des Jeux olympiques Tokyo.

Kevin Mayer est revenu au micro de Nelson Monfort pour exprimer son bonheur après sa médaille d'or lors de ces Championnats du monde d'Eugene. Le Français a décroché son deuxième titre mondial dans la discipline après celui de Londres en 2017.
Décathlon - Kevin Mayer : " L'ascenseur émotionnel est incroyable" Kevin Mayer est revenu au micro de Nelson Monfort pour exprimer son bonheur après sa médaille d'or lors de ces Championnats du monde d'Eugene. Le Français a décroché son deuxième titre mondial dans la discipline après celui de Londres en 2017.

Il a également fallu un coup de pouce du destin pour que Mayer puisse réaliser une telle prouesse. Il a ainsi "profité" de l'abandon de Damian Warner, samedi. Le Canadien, qui a été le seul à devancer le Français à Tokyo, blessé en plein 400 m. Warner pointait alors en tête après les quatre premières épreuves. Mayer n'a pas manqué de saluer son rival. "Dans le décathlon, on vit des moments très difficiles, mais on les vit tous ensemble", a souligné le natif d'Argenteuil après son succès.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.