Covid-19 : la jauge revue à la hausse pour Roland-Garros, un pass sanitaire à partir du 9 juin

Les organisateurs des Internationaux de France, qui débutent le 30 mai, ont annoncé mercredi une augmentation de la jauge de spectateurs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le court Philippe-Chatrier de Roland-Garros, le 10 octobre 2020 lors de la finale féminine de l'édition des Internationaux de France 2020. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Le tournoi du Grand Chelem parisien accueillera jusqu'à 5 388 spectateurs par jour jusqu'au 8 juin inclus, puis jusqu'à 13 146 à partir du 9 juin grâce à l'autorisation gouvernementale de remonter le plafond de la jauge à 65%, a précisé mercredi Amélie Oudéa-Castéra, directrice générale de la Fédération Française de Tennis. 

La ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, a par ailleurs annoncé mercredi que le stade de Roland-Garros serait coupé en six zones permettant une bonne fluidité des déplacements des spectateurs pendant la quinzaine.

A partir du 9 juin, la jauge autorisée par le gouvernement passe à 65% de la capacité maximum, avec un plafond à 5.000. La journée du 9 juin pourra donc accueillir jusqu'à 13.146 spectateurs grâce à sa session nocturne et sera la plus chargée en terme de public. Par la suite, le nombre de courts utilisés va diminuer avec le nombre de matches restant à jouer et le nombre total de spectateurs va donc baisser mécaniquement. Un passe sanitaire sera enfin exigé pour les spectateurs voulant accéder au stade à partir du 9 juin.

Pas de dérogation au couvre-feu

"L'activation du pass sanitaire est une petite révolution pour nous, qui permet de déverrouiller un peu la jauge et qui sera une grande première", a commenté la DG de la FFT en soulignant que Roland-Garros allait "exercer en pilote ce dispositif".

Le stade de Roland-Garros, qui s'étend sur douze hectares, a été divisé en six établissements recevant du public en plein air (ERP-PA) : le court Philippe-Chatrier, le court Suzanne-Lenglen, le court Simonne-Mathieu, les courts 2 à 5, les courts 6 à 9 et les courts 10 à 14. Il y aura cependant "une libre circulation" entre les ERP-PA, a précisé le président de la FFT Gilles Moretton. "Il y aura des contrôles" pour que les jauges sur chaque court ne soient cependant jamais dépassées, a-t-il ajouté.

En revanche, la FFT n'a pas reçu de dérogation au couvre-feu et aucun spectateur ne sera donc admis pour les sessions nocturnes (sauf celle du 9 juin, le couvre-feu étant décalé à 23h00) qui se dérouleront pour la première fois à Roland-Garros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.