Roland-Garros 2023 : Corentin Moutet arrache un set mais doit s'incliner face à Andrey Rublev

Le Français, diminué au poignet, s'est incliné mercredi face au Russe, tête de série n°7, malgré un sursaut au troisième set.
Article rédigé par Louise Le Borgne
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Corentin Moutet opposé à Andrey Rublev, le 31 mai 2023, sur le court Simonne-Mathieu, à Roland-Garros. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Il n'aura pas manqué beaucoup à Corentin Moutet pour créer l'exploit dans un Simonne-Mathieu au firmament. Andrey Rublev et son excellente couverture de terrain n'ont pourtant pas ménagé le Tricolore, 61e ATP, mercredi 31 mai. Avant-dernier Français en lice de ce mercredi noir, où sont tombés Caroline Garcia, Ugo Humbert, Luca Van Assche et Lucas Pouille, il s'est incliné en quatre sets (6-4, 6-2, 3-6, 6-3) au deuxième tour du Grand Chelem parisien. Sonnant la révolte au troisième set après une entame de match poussive, le n°5 français s'est incliné après presque trois heures de jeu.

Pigeon et boulets de canon

Dans un court Simonne-Mathieu d'abord morose, tout juste ragaillardi par l'interruption du match par un pigeon ayant trouvé perchoir sur le filet, le Français est très mal entré dans son match. Perdant son jeu de service puis breaké, le joueur de 24 ans a longtemps souffert de ses propres travers. Pestant tantôt contre un vaste monticule de terre battue ou sur la ligne de son couloir, laissant choir lourdement sa raquette au sol ou apostrophant son adversaire. Le scénario du deuxième set n'allait pas lui faire retrouver ses nerfs. Multipliant les fautes directes et assiégé en revers, le tempétueux Moutet a longtemps été réduit à un rôle d'essuie-glace sous les coups de canon de son adversaire.

Il a fallu attendre le troisième set pour que sonne la révolte. Coupant délicieusement ses revers – délestés provisoirement d'une main pour cause de problèmes au poignet droit – alternant passings et amortis bien sentis, Corentin Moutet a déroulé toute sa palette technique. Revigorant un Simonne-Mathieu remplumé de supporters en mal de réussite tricolore, il a dès lors fait douter le métronome Rublev, s'octroyant avec autorité le troisième set avant de breaker d'entrée le Russe dans le quatrième acte.

Décontenancé par ce gesticulant adversaire, le n°7 mondial a alors cherché la solution, secouant de dépit ses boucles blondes, nerveux face à un public hostile, avant de se reprendre au moment opportun. Poussant le Français à une ultime faute directe, Rublev s'est qualifié pour le troisième tour après 2h58 de jeu. Moins en vue que Novak Djokovic, Carlos Alcaraz ou Holger Rune, le discret vainqueur du Masters 1000 de Monte-Carlo pourrait se frayer un chemin vers le haut du tableau. Le n°7 mondial, déjà quart de finaliste en 2020 et 2022, affrontera au troisième tour Lorenzo Sonego (48e à l'ATP), tombeur d'Ugo Humbert. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.