JO 2021 : la médaille de bronze de Simone Biles "vaut plus que de l'or", estime la psychologue Meriem Salmi

La superstar américaine, handicapée par un blocage psychologique, s'était mise en retrait de la compétition pendant une semaine. Elle a effectué un exercice simplifié à la poutre qui lui a permis de monter sur le podium. Une médaille à dimension "thérapeuthique", selon la psychologue.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
La gymnaste américaine, Simone Biles, le 3 août 2021 lors de la finale poutre aux Jeux olympiques de Tokyo. (LOIC VENANCE / AFP)

La médaille de bronze à la poutre de la gymnaste américaine Simone Biles "vaut plus que de l'or", a commenté mardi 3 août sur franceinfo Meriem Salmi, psychologue. Membre de la délégation française aux Jeux olympiques de Tokyo, elle accompagne notamment le judoka Teddy Riner. Meriem Salmi estime que c'était important pour la gymnaste "qu'elle puisse remonter sur cette poutre et qu'elle termine avec une très belle médaille", car finir la compétition a une dimension "thérapeutique".

>> JO 2021 : suivez les épreuves de la journée en direct

franceinfo : Comment vous jugez la performance de Simone Biles qui après des jours de troubles et de forfaits à finalement réussi à s'aligner sur une finale des JO pour remporter une médaille de bronze ?

Meriem Salmi : Quand on voit ce qu'elle vient de traverser, ce qu'elle a été capable de faire, je pense que ça lui tenait à cœur. Je pense que c'était important pour elle de remonter sur cette poutre et qu'elle puisse terminer ses Jeux olympiques avec cette médaille qui vaut de l'or et même plus que de l'or. Je ne la connais pas personnellement évidemment, ce sont des hypothèses, je raisonne avec mon expérience et l'expérience du cerveau des champions et de leur courage, leur détermination.

Qu'est ce qui peut se passer, à votre avis, dans la tête d'une grande championne pour qu'elle se décide à reprendre la compétition ?

Il n'y a pas plus terrible pour un champion que d'être arrêté aux Jeux olympiques. Cette fois-ci, non seulement le corps ne suit pas, mais la tête ne suit pas. Je pense qu'elle a dû être accompagnée, avec ses coach, etc. pour qu'elle puisse terminer et faire quelque chose aux Jeux. C'est abominable d'avoir préparé ces Jeux pendant cinq ans et se retrouver à terre, inhibée, complètement paralysée et ne pas pouvoir bouger à pouvoir faire ce qu'on aime faire et sa passion. C'est terrible. Je pense que c'était important pour elle, même psychologiquement, qu'elle puisse remonter sur cette poutre et qu'elle termine avec une très belle médaille. Les athlètes, il leur tient à coeur de ne pas passer à côté de leur compétition et de laisser passer ce pour quoi ils se sont battus, ce à quoi ils ont rêvé pendant toutes ces années. Et je pense que parfois c'est même thérapeutique de finir cette compétition.

Elle avait auparavant évoqué un blocage, une perte de figures. On peut expliquer cela par le stress ?

En fait il n'y a pas que le stress. Il y a aussi l'état d'épuisement qui est généré.

"Quand le stress est en action, il va activer et sur-activer le cerveau, on arrive à des situations de saturation. Le cerveau ne répond plus, il se déconnecte, il se met en protection et il met en protection le corps parce qu'il est complètement épuisé." 

Meriem Salmi, psychologue

à franceinfo

On pense toujours qu'il suffit d'actionner en se disant "Vas-y" et puis ça va aller. Et bien non, Quand le cerveau est surchargé, suractivé, il arrive à un état d'épuisement où il ne peut plus réagir, ce qui explique aussi ces situations. Le cerveau n'est plus capable de répondre aux exigences d'une performance d'exception.

Simones Biles a reçu des milliers de messages de soutien sur les réseaux sociaux, ça compte pour le mental d'une telle athlète de se sentir soutenue ?

Tout à fait. Quand on reconnaît votre souffrance plutôt que d'être dans le déni, il y a un soulagement énorme chez l'athlète, une reconnaissance de sa souffrance. Et oui, ça donne une énergie qui vous permet de remonter, de tenir debout. C'est très important.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.