JO 2022 : le Danemark n'enverra pas de représentants officiels à Pékin, en raison de "la situation des droits de l'homme en Chine"

En revanche, les athlètes danois participeront aux compétitions.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jeppe Kofod, le ministre des Affaires étrangères danois, le 30 novembre 2021 à Riga (Lettonie). (GINTS IVUSKANS / AFP)

"Ce n'est un secret pour personne que nous, au Danemark, sommes très préoccupés par la situation des droits de l'homme en Chine." Après le Canada , le Japon et d'autres pays, c'est au tour du Danemark de boycotter les JO 2022 de Pékin. Le ministre danois des Affaires étrangères, Jeppe Kofod, a annoncé vendredi 14 janvier que le Danemark renonçait à envoyer des représentants officiels aux Jeux olympiques d'hiver en raison de la situation des droits humains en Chine. En revanche, les athlètes danois participeront bien aux compétitions.

"Les athlètes danois peuvent compter sur le soutien total du gouvernement. Et nous les encouragerons, comme nous le faisons toujours", a poursuivi Jeppe Kofod. "Mais nous le ferons depuis chez nous, pas depuis les tribunes de Pékin", a-t-il ajouté.

Cette décision est intervenue à l'issue d'une réunion européenne. "Il n'est malheureusement pas possible de parvenir à un accord entre les 27 pays. Des choix différents ont été faits quant à la voie à suivre", a expliqué le chef de la diplomatie danoise.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Pékin 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.