JO 2022 : le Canada annonce également un boycott diplomatique des Jeux de Pékin

Après les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie, le Canada est devenu mercredi le cinquième pays à annoncer un boycott diplomatique des prochains JO en Chine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, le 8 septembre 2021. (FRED CHARTRAND / POOL)

Lors d'une conférence de presse donnée mercredi 8 décembre, le Premier ministre du Canada Justin Trudeau a annoncé que son pays boycotterait diplomatiquement les Jeux olympiques de Pékin 2022 (4 au 20 février), emboîtant le pas aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et à l'Australie.

>> A lire quatre questions sur le boycott diplomatique 

"C'est important d'être en partenariat avec des alliés dans le monde quand on a une approche contre la Chine", a insisté Justin Trudeau. Les sources de tensions sont nombreuses entre le Canada et la Chine qui viennent tout juste de sortir d'une crise diplomatique sans précédent liée à l'arrestation, en décembre 2018, de la fille du fondateur du géant chinois des télécoms Huawei.

"Nous sommes profondément troublés par les violations des droits humains du gouvernement chinois", a-t-il déclaré, ciblant le traitement des minorités ouighoures par le régime pékinois. Les athlètes canadiens concourront bien lors des épreuves olympiques mais la délégation diplomatique, elle, ne fera pas le déplacement en Chine.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Pékin 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.