Patinage artistique : la Russie perd l'or au profit des États-Unis dans l'épreuve par équipes des JO 2022 après la suspension de Kamila Valieva

Deux ans après le contrôle positif de Kamila Valieva, les États-Unis sont sacrés champions olympiques devant le Japon et la Russie, qui recule de deux places, a annoncé mardi la Fédération internationale de patinage.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La Russe Kamila Valieva lors d'une session d'entraînement pendant les Jeux olympiques de Pékin, le 14 février 2022. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Deux ans après l'épreuve, c'est l'heure de l'officialisation ! Les patineurs américains sont sacrés champions olympiques de l'épreuve par équipes des JO de Pékin en 2022, devant les Japonais et les Russes, a décidé, mardi 30 janvier, la Fédération internationale de patinage (ISU), retirant aux Russes les points de Kamila Valieva après sa suspension pour dopage.

Initialement déclarés vainqueurs, les Russes perdent deux rangs après le retrait des points obtenus par Valieva. Star attendue des Jeux, la championne alors âgée de 15 ans avait réalisé à Pékin le premier quadruple saut féminin de l'histoire olympique, propulsant ses coéquipiers largement en tête de cette épreuve collective. Même sans elle, les athlètes du Comité olympique russe - qui concouraient sous bannière neutre en raison de sanctions infligées à la Russie fin 2020 pour son système de dopage institutionnalisé - préservent leur place sur le podium au détriment des Canadiens, quatrièmes.

Skate Canada, la fédération canadienne, a réagi quelques heures après en exprimant sa "déception" après la décision de l'ISU qui laisse son équipe au pied du podium, et se réserve le droit de "considérer toutes les possibilités d'appel".

Son titre de championne d'Europe 2022 également retiré

L'ISU a tiré les conséquences de la suspension rétroactive de quatre ans, à compter du 25 décembre 2021, infligée lundi à Valieva par le Tribunal arbitral du sport (TAS) en annulant également son titre de championne d'Europe 2022 et sa quatrième place lors de l'épreuve individuelle des JO de Pékin.

La patineuse avait été contrôlée positive par l'agence antidopage russe (Rusada) à la trimétazidine, une substance interdite car elle améliore la circulation sanguine, à l'occasion des championnats de Russie qu'elle a remportés fin 2021 à Saint-Pétersbourg. La Rusada étant suspendue par l'Agence mondiale antidopage (AMA), son prélèvement avait dû être analysé par le laboratoire agréé de Stockholm. Désorganisé par la pandémie de Covid-19, ce dernier avait mis sept semaines pour communiquer le résultat, alors que les Jeux de Pékin avaient déjà commencé et que l'épreuve de patinage par équipes s'était déjà disputée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.