Reportage Paris 2024 : on a rencontré un des chefs étoilés qui cuisinera pour les athlètes sur le village olympique

Trois chefs tricolores ont été choisis pour cuisiner sur le village olympique. Franceinfo a rencontré l'un d'eux dans son restaurant, à Marseille.
Article rédigé par Mathilde Vinceneux
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le chef Alexandre Mazzia dans son restaurant à Marseille. (MATHILDE VINCENEUX / RADIOFRANCE)

Après l’effort, le réconfort. Entre deux épreuves, les athlètes des Jeux olympiques et paralympiques pourront découvrir le meilleur de la gastronomie française. Trois chefs tricolores ont été choisis pour cuisiner pour eux sur le village olympique. Parmi ces chefs, le Marseillais triplement étoilé Alexandre Mazzia. Cet ancien basketteur de haut niveau compte bien offrir aux athlètes une parenthèse de plaisir. Franceinfo l'a rencontré dans son restaurant "AM" à Marseille.

Alexandre Mazzia reçoit en basket et veste de cuisine noire. Pendant toute la durée des Jeux, il servira deux jours par semaine, midi et soir, 300 repas aux athlètes, sur les 10 000 qui seront préparés chaque jour au village olympique. Des plats en série limitée qui lui ont demandé deux ans de travail : "J'ai travaillé avec des préparateurs physiques, j'ai travaillé avec des préparateurs mentaux, j'ai travaillé avec des nutritionnistes, avec des médecins du sport... Je me suis nourri de tout ça pour approfondir mes connaissances et pouvoir les mettre au service de ma cuisine. On va travailler pour les athlètes, il faut que ce soit des choses nutritionnelles, simples, mais surtout que ça n'ait pas d'impact sur leur performance mais plutôt sur leur récupération."

"Des recettes assez légères et qui n'ont pas d'impact, la veille de n'importe quelle compétition."

le chef étoilé Alexandre Mazzia

à franceinfo

Une création du chef Alexandre Mazzia. (AM /  ALEXANDRE MAZZIA)

Des recettes adaptées à tous les sportifs où l’on retrouvera la signature du chef triplement étoilé : torréfaction, épices, piment… Il s’agit aussi de mettre en valeur le savoir-faire français et le terroir du Sud avec une cette création, par exemple, à base de pois chiche : "Pois chiche monté à l'eau de verveine. Comme une pommade, un houmous, mais à l'eau de verveine, donc sans matière grasse avec des condiments, petits pois et betterave fumée... Sur un lit de poisson fumé qui va apporter des teintes salines et naturelles. Il faut qu'on ramène le Sud, il faut qu'on ramène Marseille, qu'on ramène du soleil et puis surtout du réconfort."

"Le village olympique est quelque chose d'important pour apporter du réconfort et une parenthèse pendant les Jeux."

le chef étoilé Alexandre Mazzia

à franceinfo

Alexandre Mazzia confie son impatience de mettre sa cuisine au service des athlètes olympiques. Au mur de son restaurant à Marseille, il n’y a qu’un seul cadre : une photo en noir et blanc de Michael Jordan. Car le chef cuisinier d’1,95m est aussi un ancien joueur de basket, de National 1 : "Ce qui m'a éduqué, c'est le sport collectif, l'empathie, le fair-play, savoir s'élever tous ensemble... Donc, pour moi, ça a une signification très forte de pouvoir être sur les Jeux olympiques." Et avant de cuisiner à Paris, le chef Alexandre Mazzia portera la flamme olympique dans les rues de Marseille.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.