Paris 2024 : le parquet de Paris ouvre une enquête pour le vol d'une clé USB contenant des plans non sensibles de sécurisation des JO

"Cette clé ne contenait que des notes en lien avec la circulation dans Paris lors des Jeux olympiques", assure le parquet à franceinfo.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une affiche géante annonce la tenue des Jeux olympiques et paralympiques sur la façade du ministère de la Santé, à Paris, le 27 février 2024. (LUDOVIC MARIN / AFP)

D'après le parquet de Paris, contacté mercredi 28 février par franceinfo, un ingénieur de la mairie de Paris a égaré son sac à la gare du Nord, lundi, en fin de journée. Cette précision fait suite à la publication, mardi soir, par BFMTV, de l'information selon laquelle un ordinateur et des clés USB contenant les plans de sécurisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris avaient été volés dans un train. 

Une enquête pour vol dans les transports en commun a été confiée à la Sûreté des réseaux de transports, précise le parquet de Paris, qui se veut rassurant : si ce sac contenait bien "une clé USB professionnelle", il précise "que cette clé ne contenait que des notes en lien avec la circulation dans Paris lors des Jeux olympiques, et non sur des dispositifs de sécurité sensibles".

Mercredi matin, Tony Estanguet, le président du comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 (Cojop), s'était montré prudent sur le vol de ces documents. "Je n'ai pas eu la confirmation de la ville de Paris, donc je préfère attendre que cette information soit confirmée avant de m'exprimer", avait-il assuré sur le plateau de l'émission "Télématin" de France 2. 

"On ne part pas de rien"

A cinq mois des JO, qui se tiendront du 26 juillet au 11 août, cet incident est une nouvelle déconvenue pour le comité d'organisation de Paris 2024, après les perquisitions menées dans les locaux du Cojop et les révélations concernant le salaire de Tony Estanguet.

Pour renforcer la sécurité autour de cet événement, la ville de Paris prévoit de mobiliser 2 000 agents de la direction de la police municipale. "S'il y a bien un sujet sur lequel on travaille depuis la création du Comité d'organisation, c'est la sécurité, a tenu à rassurer Tony Estanguet sur France 2. (...) Les autorités sont très mobilisées, on avance plutôt très bien (...) Il y a aussi une expertise dans la ville de Paris qui accueille chaque année pour les célébrations du 14-Juillet, pour le 31 décembre, des centaines de milliers de personnes, on ne part pas de rien."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.