Document franceinfo Paris 2024 : "La France sera prête à coup sûr", annonce Emmanuel Macron à un an des Jeux olympiques

La France "va montrer qu'elle est capable du plus grand" durant ces Jeux olympiques et paralympiques, assure le président de la République dans une interview exclusive à franceinfo.
Article rédigé par Paul Barcelonne, France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Le président français Emmanuel Macron alors qu'il rencontre des joueurs sportifs lors d'une visite dans la banlieue de Magenta à Nouméa, le 26 juillet 2023. (LUDOVIC MARIN / AFP)

À un an de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Paris 2024, Emmanuel Macron estime que "la France est prête, elle sera prête à coup sûr" pour ces Jeux "qui doivent être populaires", dans une interview exclusive à franceinfo, mercredi 26 juillet, lors de son déplacement en Nouvelle-Calédonie.

>> Paris 2024 : à un an de la cérémonie d'ouverture, suivez notre journée spéciale consacrée aux Jeux olympiques

"C'est beaucoup de préparation", souligne le chef de l'État, notamment pour sécuriser la cérémonie d'ouverture sur la Seine, le 26 juillet 2024. Ces Jeux olympiques et paralympiques, "c'est une France qui va montrer qu'elle est capable du plus grand", assure Emmanuel Macron.

INTERVIEW EXCLUSIVE. Paris 2024 : "La France sera prête à coup sûr", annonce Emmanuel Macron

franceinfo : La France est-elle prête pour ces Jeux olympiques et paralympiques ?

Emmanuel Macron : La France est prête, elle sera prête à coup sûr. Je suis très fier de donner ce coup d'envoi des J-1 an de nos Jeux olympiques et paralympiques de 2024, ici à Nouméa. D'abord, c'est le signe que c'est le pays tout entier qui est mobilisé. On aura la cérémonie d'ouverture [...] qui se fera à Paris. Mais on a des épreuves qui seront en Seine-Saint-Denis, où on a beaucoup d'infrastructures qui seront construites, dans toute la région parisienne, à Marseille où on aura la voile, à Tahiti où on aura le surf.

"Plusieurs de nos territoires seront concernés par ces Jeux olympiques et paralympiques. Nous serons prêts parce qu'on travaille d'arrache-pied depuis six ans."

Emmanuel Macron

à franceinfo

C'est un défi d'organisation : des hébergements, de la billetterie, des capacités d'accueil, des transports, de la sécurité, de l'excellence d'accueil... C'est aussi de la performance sportive et c'est ce que nous faisons pour, pour préparer nos athlètes.

Comment sécuriser la cérémonie d'ouverture sur la Seine, une première hors d'un stade ?

D'abord, en s'y prenant très à l'avance, en apprenant des autres expériences et en mobilisant tous nos services. Sous la houlette du ministre de l'Intérieur, il y a une mobilisation depuis le début pour former des partenaires – policiers municipaux et sécurité privée –, pour mettre en place avec tous nos partenaires la détection des risques, et pour mettre en place des moyens qui seront exceptionnels.

"Je veux vraiment remercier nos forces de sécurité intérieures, tous les partenaires et la sécurité privée, car ce sont beaucoup de gens qui vont renoncer à leurs vacances ou les repousser pour être là et sécuriser ces Jeux."

Emmanuel Macron

à franceinfo

C'est une prise en compte dans toute l'organisation de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques, et de la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques qui sera un événement très important place de la Concorde. C'est beaucoup de préparation, beaucoup de travail du ministre, du préfet de police en particulier qui me fait dire qu'on sera prêts et qu'on se prépare à tous les scénarios avec beaucoup de professionnalisme.

Emmanuel Macron (au centre) aux côtés de Jacques Rioval (à gauche), président de la Coupe du monde de rugby France 2023, alors qu'ils posent à côté de la Coupe Webb Ellis dans la banlieue de Magenta à Nouméa, le 26 juillet 2023. (PAUL BARCELONNE / RADIO FRANCE)

Il en va du rayonnement de la France avec ces Jeux olympiques ?

D'abord, il en va de nous-mêmes. Pour moi, ces Jeux olympiques et paralympiques vont porter nos valeurs. Ce sont des Jeux qui seront inclusifs : c'est pour ça que l'aspect paralympique est très important, le service public audiovisuel va les diffuser en totalité pour la première fois. c'est du très grand sport, avec de l'émotion.

Ensuite, ce sont des jeux écologiques parce qu'il y a peu d'infrastructures nouvelles. Pour celles qu'on a, il y a un souci de durabilité avec des constructions en bois, avec un bilan carbone exemplaire de ces Jeux. C'est une première. Ce seront des jeux environnementaux et écologiques. Ces jeux seront bons pour nous parce que c'est la France nation sportive. Ce sont 5 000 terrains partout dans les villes qui vont rester et vont s'installer des terrains de basket, de foot, des dojos partout en France.

On va aussi se mettre en place avec les clubs pour que dans tout le mouvement sportif, on ait plus de jeunes au sport. C'est bon pour l'éducation, pour la discipline, pour le rapport à l'autorité et pour la prévention des maladies. Enfin, c'est bon pour la France à l'international et son rayonnement.

"C'est une France fière d'elle-même, une France qui rayonne, une France qui accueille le monde, une France qui est fière de ses performances, et une France qui va montrer qu'elle est capable du plus grand, avec ses athlètes et grâce au spectacle formidable de cette cérémonie d'ouverture."

Emmanuel Macron

à franceinfo

Le président français Emmanuel Macron discute avec des athlètes lors d'une visite dans la banlieue de Magenta à Nouméa, le 26 juillet 2023. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Vous ne qualifiez pas ces Jeux de "populaires". Il y a une polémique sur les prix des places pour assister aux épreuves. Comment garantir l'accès au plus grand nombre de ces Jeux de Paris 2024 ?

Ils doivent être populaires, c'est notre souhait. On a mis une billetterie sociale en place pour beaucoup de fonctionnaires de l'État, des collectivités territoriales. Il y a plusieurs centaines de milliers de billets qui ont été achetés et distribués gratuitement pour que ceux qui organisent les Jeux aient accès à des épreuves de manière gratuite.

On va aussi s'occuper des enfants des familles qui seront mobilisées pour les Jeux, car vous allez avoir des centaines de milliers de gens qui vont travailler durant l'été. Et puis on a un million de billets qui seront aussi à des tarifs privilégiés, une vingtaine d'euros, pour beaucoup d'épreuves olympiques et paralympiques. On a 50% des billets qui seront en dessous des 50 euros. C'est vrai qu'il y a des épreuves très demandées parce qu'il faut accueillir le monde entier, c'est très cher et long, on est tirés au sort. Mais 50% des billets sont à moins de 50 euros. C'est le caractère populaire de ces Jeux aussi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.