Cet article date de plus d'un an.

Dans les pas de l'escrimeuse Cécilia Berder

La vice-championne olympique de sabre par équipe, Cécilia Berder, raconte sa préparation à Théo Curin, en vue des Jeux de Paris 2024.

Article rédigé par Théo Curin, Fabrice Rigobert
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Théo Curin en compagnie de l'escrimeuse Cécilia Berder, à la salle d'armes de l'Insep au Bois de Vincennes, où s'entraine la vice-championne olympique pour préparer les Jeux de Paris 2024. (FABRICE RIGOBERT / FRANCEINFO)

Nous plongeons, chaque semaine, au cœur de la préparation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, en compagnie du vice-champion du monde de para-natation Théo Curin. Ce dernier vous propose ici de dialoguer avec Cécilia Berder, médaille d'argent aux JO de Tokyo en 2021. Elle s'entraîne à la salle d'armes de l'Insep, dans le bois de Vincennes.

Cécilia n'a aucun regret d'avoir arrêté son rendez-vous hebdomadaire sur franceinfo, afin d'être pleinement focus sur les Jeux de 2024 d'autant que, depuis sa maternité, l'environnement familial a été bouleversé pour elle. "C'est un switch révolutionnaire, tout est différent. Désormais, quand je rentre de compétition, je ne pense même plus aux courbatures, car ma seule envie est de retrouver ma petite fille." 

Un beau challenge

Après une année sans sport de haut niveau, Cécilia Berder doit aussi regagner sa forme d'avant sa grossesse, et elle travaille dur afin de revenir dans l'élite. "C'est un beau challenge", avoue-t-elle, avant d'expliquer qu'elle a mis un peu de temps avant d'être prête. Sur une saison normale, à l'issue de huit étapes de Coupe du monde, quatre athlètes sont sélectionnées pour faire partie de l'équipe de France en vue du Championnat d'Europe et du Championnat du monde.

"C'est l'objectif pour moi, cette année, être retenue pour ces deux épreuves. Ce sera le même parcours l'an prochain, mais le but sera alors les Jeux de Paris 2024. Les qualifications se feront entre mai 2023 et mai 2024." Il y a pour l'instant une vingtaine de filles qui visent toutes le carré final. "Les Jeux, c'est la magie. Les disputer chez nous fait encore plus rêver tout de le monde. J'espère en faire partie."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.