Paris 2024 : 10 500 athlètes, 30 000 policiers, 13 millions de repas... Les chiffres clés des JO

À six mois du début des JO de Paris 2024, les yeux sont tournés vers la compétition et l'organisation. Nombre d'athlètes, d'agents de sécurité ou encore de repas servis...Voici les chiffres de cet événement planétaire.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Les Jeux olympiques de Paris se dérouleront du 26 juillet au 11 août 2024. (DIMITAR DILKOFF / AFP)

C'est l'événement sportif le plus attendu de l'année. Du 26 juillet au 11 août, la France accueille les Jeux olympiques mais aussi 10 500 athlètes ou encore 30 000 policiers et gendarmes. On fait le point sur les chiffres clés de la compétition. 

Budget total de 8,8 milliards d'euros minimum

Actuellement établie à 8,8 milliards d'euros par le comité d'organisation et la Solideo, la facture totale des JO ne sera connue qu'après l'événement. D'après un pronostic de la Cour des comptes, trois milliards d'euros d'argent public pourraient finalement être engagés dans les Jeux.

Pour les spectateurs, la compétition représente aussi un certain coût. À titre d'exemple, les billets pour la cérémonie d'ouverture étaient vendus entre 24 et 2 700 euros. À cela s'ajoute le prix du transport. Du 20 juillet au 8 septembre, le prix du ticket de métro, à Paris, passera de 2,10 € à 4 € et le forfait hebdomadaire sera facturé 70 €.

15 millions de spectateurs attendus, entre 7 et 10 millions de billets vendus

De nombreux spectateurs devraient cependant faire le déplacement en France. Toutes épreuves confondues, entre 7,6 et 10 millions de places ont trouvé preneurs. L'office du tourisme de Paris s'attend à une affluence de 15 millions de spectateurs pour les Jeux olympiques et paralympiques. Parmi eux, 12% viendraient de l'étranger, en particulier du Royaume-Uni et des Etats-Unis.

Pour la cérémonie d'ouverture sur la Seine, 100 000 spectateurs auront payé leur place pour s'installer sur les quais bas. En revanche, le nombre de spectateurs sur les quais hauts – plusieurs centaines de milliers de personnes – n'est pas encore fixé. Derrière leur écran de télévision, ils devraient être un milliard à regarder le spectacle de la cérémonie d'ouverture, où une centaine de bateaux qui vogueront sur la Seine transporteront les délégations étrangères.

10 500 athlètes, 30 000 bénévoles et autant de policiers présents

Dans l'ensemble, 10 500 athlètes prendront part aux JO, dont la plupart logeront au village olympique, situé en banlieue nord de Paris, à Saint-Denis. Pour les sustenter, 13 millions de repas, snacking compris, seront servis. Grande alliée des sportifs, la banane sera au menu, avec trois millions d'unités commandées. Le Comité d'organisation des Jeux a, pour sa part, promis que 80% des denrées seraient produites en France.

Les athlètes auront besoin de bien s'alimenter pour s'affronter dans 32 disciplines dont les quatre sports additionnels (surf, escalade, breaking, skateboard). Au total, 329 épreuves sont inscrites au programme, auquel prendront part 203 nations invitées, ainsi que des sportifs russes et biélorusses sous bannière neutre, hors sports d'équipe.

Au service des sportifs mais aussi des spectateurs, 30 000 bénévoles seront présents. Leurs missions, accueillir, renseigner, installer les spectateurs, mais aussi les sportifs ou encore aider aux quelque 6 000 contrôles anti-dopage réalisés pendant les Jeux.

Côté sécurité, 30 000 policiers et gendarmes, renforcés par 15 000 militaires sont attendus. Il y aura également entre 17 000 et 20 000 agents de sécurité privée pour les sites olympiques et les fans zones.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.