Cet article date de plus d'un an.

Paris 2024 : 45 000 places, dates de candidature, types de missions... Tout ce qu'il faut savoir pour devenir volontaire aux Jeux olympiques et paralympiques

La plateforme en ligne de dépôts des candidatures ouvrira en mars 2023 pour une durée de six semaines, ont annoncé les organisateurs, mardi. 

Article rédigé par Apolline Merle, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Le siège du Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. (Emmanuel DUNAND / AFP)

Ils seront les "ambassadeurs des Jeux olympiques et paralympiques". "Ils", ce sont les volontaires des Jeux de Paris 2024, des bénévoles qui seront sur le terrain aux côtés des organisateurs. Pas moins de 45 000 volontaires seront recrutés par le Comité d'organisation des Jeux olympiques (Cojo) de Paris 2024 dans le courant de l'année 2023. "Être volontaire, c'est vivre l'expérience d'une vie. Ils seront les premiers visages des Jeux, dès l'aéroport avec les douaniers et sur les différents sites de compétitions", présente, mardi 18 octobre, Alexandre Morenon-Condé, directeur délégué en charge des volontaires au sein de Paris 2024.

45 000 places ouvertes sous conditions d'âge, de langue parlée et de disponibilité

Sur les 45 000 personnes intégrées dans ce programme de volontaires, deux tiers seront dédiés aux Jeux olympiques, et un tiers aux Paralympiques, où le nombre de sports, de sites et de spectateurs est moins élevé. "Ce programme est ouvert à tous", détaille le directeur délégué. Seules trois conditions sont nécessaires pour pouvoir candidater : avoir 18 ans au 1er janvier 2024, parler le français ou l'anglais, et être mobilisable au moins dix jours sur la période des Jeux olympiques et paralympiques (du 26 juillet au 11 août 2024, puis du 28 août au 8 sept 2024) pour l'un ou les deux événements. A noter que quelques mineurs de 16 ans et plus au 1er janvier 2024 pourront également devenir volontaires. "Pour cela, ils devront être identifiés par les fédérations sportives et présentés par celles-ci dans le cadre de missions spécifiques, notamment au service de la performance sportive, comme les ramasseurs de balles par exemple", précise Alexandre Morenon-Condé. 

5 000 bénévoles de plus recrutés par la ville de Paris

A ces 45 000 volontaires, s'ajoutent 5 000 bénévoles supplémentaires qui vont être recrutés par la ville de Paris dans le cadre d'un "programme jumeau". Ces volontaires auront des missions d'accueil, d'animation et de logistique. Ils pourront être présents sur les sites de compétition, sur les lieux de fêtes organisés sur l'ensemble de la capitale et seront également présents dans le centre média de la ville, accessible aux journalistes non-accrédités dans le principal centre média, géré par Paris 2024. D'autres villes hôtes devraient elles aussi réaliser ce programme, mais les organisateurs attendent encore leurs chiffres. 

Des volontaires venant de toute la France, mais aussi du monde entier 

L'objectif de cette campagne de volontaires est de répondre à des valeurs d'inclusion. La parité au sein des candidats est, encore une fois, un objectif porté par Paris 2024 tout comme la volonté d'accueillir des volontaires de l'ensemble des territoires de métropole et d'outre-mer, et de l'étranger (volontaires internationaux ou des Français vivant à l'étranger), ainsi que des personnes en situation de handicap. "Aucune compétence spécifique ne sera exigée pour la majorité des offres. On regardera en revanche la motivation, l'envie et le dynamisme", souligne Alexandre Morenon-Condé de Paris 2024.

Trois types de mission : accueil, performance sportive, organisation

Trois types de missions seront proposées aux volontaires. "Une grande majorité d'entre elles (environ 60 %) seront des missions liées au service de la qualité de l'expérience vécue par l'ensemble des participants des Jeux, que ce soient les athlètes, les médias ou les spectateurs", affirme le directeur délégué. Il s'agira donc de missions d'accueil, d'orientation, de renseignements et d'assistance.

Autre domaine d'action, celui de la performance sportive (environ 30 %). Celui-ci rassemblera des missions telles que ramasseurs de balles, pôle statistiques lors des épreuves, accompagnement des chronométreurs officiels, ou encore assistance des athlètes dans leurs espaces sur les sites de compétition. Enfin, le reste sera de l'accompagnement à l'organisation, comme la distribution des accréditations aux médias, ou des uniformes au personnel par exemple. 

Six semaines pour candidater à partir de mars 2023

La période de candidature s'ouvrira en mars 2023 pour une durée de six semaines. Pour postuler, les candidats devront se rendre sur le site de  Paris 2024. Un questionnaire sera à remplir. Sur la base de ce qu'ils auront déclaré, des missions seront attribuées en fonction des profils. Si toutefois celles-ci ne convenaient pas, le candidat aura la possibilité de décocher celles non-souhaitées.

Les candidats auront un retour du Comité d'organisation dans le courant de l'automne 2023, pour les informer de la validation ou non de leurs candidatures, de leurs missions et de la ville d'exercice. Une fois sélectionnés, les volontaires pourront suivre des formations en ligne et en présentiel sur l'année 2024. Ils pourront aussi, pour certains, participer à d'autres événements sportifs majeurs en amont des Jeux pour se familiariser avec l'organisation de tels évènements. Cela sera notamment prévu en lien avec les villes hôtes et celles labellisées Terre de Jeux. 

Des pré-sélections possibles pour avoir l'avantage de candidater dès janvier 2023

Les villes hôtes et celles labellisées Terre de Jeux, tout comme les départements, les fédérations sportives ainsi que les partenaires de Paris 2024, ont déjà pour certains lancés des pré-sélections dans leurs territoires. "L'idée était pour eux d'engager, et de mobiliser les habitants de leur territoire dans l'aventure Paris 2024", explique Alexandre Morenon-Condé. Les candidats déjà pré-sélectionnés n'auront pas davantage de chance d'être pris dans l'aventure olympique que les autres. En revanche, ils pourront postuler quelques semaines avant, dès janvier 2023. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.