JO 2021 : Marcell Jacobs nouveau roi du 100 m, Caeleb Dressel ogre des bassins, Alexander Zverev en or... Ce qu'il faut retenir de la journée à Tokyo

Deux nouvelles médailles pour la France, une surprise italienne sur l'épreuve reine du 100 m, la journée a été riche en émotions dimanche à Tokyo.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
L'Américain Caeleb Dressel repart de Tokyo avec cinq médailles d'or olympique.  (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Une belle journée de sport. En plus du sacre de l'équipe de France masculine de fleuret, dimanche 1er août, Florent Manaudou a gagné l'argent sur le 50 m nage libre. Le Français n'a rien pu faire face à l'Américain Caeleb Dressel, qui n'a laissé que des miettes à ses concurrents depuis le début des Jeux olympiques. En athlétisme, Usain Bolt a trouvé son successeur avec l'Italien Marcell Jacobs alors qu'en triple saut féminin, la Vénézuélienne Yulimar Rojas a battu le record du monde. Voici ce qu'il ne fallait pas manquer de la journée. 

La journée des Bleus : deux médailles de plus pour la France 

La journée de dimanche a été marquée par une nouvelle médaille d'or. L'équipe de France de fleuret a remporté la 21e médaille française, la cinquième de l'escrime tricolore. Un joli exploit pour le quatuor tricolore composé d'Enzo Lefort, Erwann Le Péchoux, Julien Mertine et Maxime Pauty. Les volleyeurs ont eux validé leur billet pour leur premier quart de finale olympique de leur histoire. Les Bleus se sont transcendés pour pousser les Brésiliens, champions olympiques en titre, aux cinq manches (25-22, 37-39, 25-17, 21-25, 20-18, en 2h38). Une courte défaite qui a été synonyme de qualification pour les hommes de Laurent Tillie, qui affronteront la Pologne au prochain tour.

Ca passe aussi pour Alexandra Tavernier qui s'est qualifiée dès son deuxième jet (à 73,51 m) pour la finale du lancer de marteau qui se déroulera mardi à 13h35, heure française. Désillusion en revanche pour Anthony Jeanjean, qui avait de vraie chance de médaille en finale du freestryle park de BMX. Si son premier run a été encourageant, le Français a chuté lors du second passage, et a terminé septième. 

Lui en a rêvé et il l'a eue. Florent Manaudou a tenu tête à l'ogre américain Caeleb Dressel. Sur le 50 m nage libre, le Français a remporté la médaille dargent derrière Dressel, ce qui permet à la délégation française d'éviter le zéro pointé en natation à Tokyo. 

Caeleb Dressel écrase la concurrence

Il est l'ogre de Tokyo. Après avoir glané l'or sur le relais 4x100 m nage libre, le 100 m nage libre et le 100 m papillon, Caeleb Dressel s'est imposé sur le 50 m nage libre. En plus du titre, l'Américain a aussi explosé le record olympique en réalisant sa course en 21''07. Un exploit suivi dans la foulée par un cinquième titre sur le relais 4x100 m 4 nages, avec là un record du monde en prime. A seulement 24 ans, il compte déjà sept titres olympiques à son palmarès, les premiers en individuels ayant été remportés à Tokyo. 

Chez les femmes, Emma McKeon a également réalisé une belle moisson de médailles sur l'archipel nippon. L'Australienne repart de Tokyo avec sept médailles autour du cou, dont quatre en or (50 m, 100 m, 4x100 m, 4x100 m 4 nages) et trois en bronze (100 m papillon, 4x200 m, 4x100 m 4 nages mixte). 

Maxime Grousset n'ira pas en finale du 50m nage libre, avec le 7e temps des qualifications.
Monstrueux Caeleb Dressel qui remporte sa domine une nouvelle fois sa demi-finale.

Marcell Jacobs, successeur d'Usain Bolt 

Le successeur du Jamaïcain Usain Bolt, retraité depuis 2017, est enfin connu. Lors de la finale du 100m dimanche 1er août, l'Italien Marcell Jacobs s'est imposé sur l'épreuve reine des JO en 9"80, devant l'Américain Fred Kerley (9"84) et le Canadien Andre De Grasse (9"89). Grâce à ce titre, Jacobs devient le premier sprinteur européen à conquérir l'or olympique sur la discipline depuis le Britannique Linford Christie en 1992 à Barcelone.

En athlétisme, la journée a livré une autre surprise. En finale du triple saut féminin, la Vénézuélienne Yulimar Rojas a décroché la médaille d'or avec en prime le record du monde avec un saut à 15,67 m. L'athlète a réalisé cette performance pour son sixième et dernier essai. Un record de 17 cm d'écart avec le précédent record du monde, établi 17 ans auparavant, par l'Ukrainienne Inessa Kravets (15,50 m), lors des championnats du monde 1995.

Zverev en or

Deux jours après l'exploit d'avoir éliminé Novak Djokovic en demi-finales, Alexander Zverev a remporté la médaille d'or en simple face à Karen Khachanov. L'Allemand et numéro 5 mondial a été solide et a étouffé le Russe en deux manches sèches sur le court central du parc de tennis d’Ariake (6-3, 6-1). Solide, Zverev n'a eu besoin que d'une seule balle de match pour conclure. À 24 ans, il devient le tout premier joueur de tennis allemand masculin à être sacré champion olympique en individuel. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Natation aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.