Manifestations de policiers en vue des JO : le journaliste spécialiste Frédéric Ploquin dit comprendre pourquoi "les syndicats se mobilisent un peu"

Publié
Durée de la vidéo : 7 min
Manifestations de policiers en vue des JO : le journaliste spécialiste Frédéric Ploquin dit comprendre pourquoi "les syndicats se mobilisent un peu"
Manifestations de policiers en vue des JO : le journaliste spécialiste Frédéric Ploquin dit comprendre pourquoi "les syndicats se mobilisent un peu" Manifestations de policiers en vue des JO : le journaliste spécialiste Frédéric Ploquin dit comprendre pourquoi "les syndicats se mobilisent un peu" (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - S.Chironi
France Télévisions
franceinfo
À la suite des manifestations de policiers inquiets quant aux conditions de leur mobilisation pour les Jeux olympiques de Paris, jeudi 18 janvier, le journaliste Frédéric Ploquin, spécialiste de la police et du grand banditisme, apporte son analyse dans le 19/20 info.

Plusieurs manifestations étaient organisées dans l’ensemble du territoire, jeudi 18 janvier, par des policiers inquiets des conditions de leur mobilisation pour les Jeux olympiques de Paris. Le ministère de l’Intérieur a annoncé, il y a quelques semaines, qu’il demanderait aux policiers de ne pas prendre de congés de juin à septembre pour les Jeux olympiques. Frédéric Ploquin, journaliste spécialiste de la police et du grand banditisme, indique dans le 19/20 info qu’il comprend pourquoi "les syndicats se mobilisent un peu". Il assure que les policiers ont déjà eu une année compliquée, en citant notamment le Coupe du monde de rugby. "Il faut peut-être rappeler au pouvoir politique que les policiers sont des hommes et des femmes comme les autres", raille le journaliste.

Une prime pour les policiers ?

Le journaliste estime que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin doit être "de leur côté" et qu’il "va tout faire pour obtenir des fonds supplémentaires de la part du Premier ministre et de Bercy".  Le mécontentement des policiers pourrait se régler avec le versement d’une prime, mais Frédéric Ploquin rappelle qu’il faudra attendre pour connaître les conditions qui l’accompagneront.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.