JO 2021 - VTT : triplé suisse historique, Lecomte et Ferrand-Prévot passent à côté des médailles

Les deux Françaises Loana Lecomte et Pauline Ferrand-Prévot, respectivement 6e et 10e, n'ont rien pu faire face aux trois Suissesses Jolanda Neff, Sina Frei et Linda Indergand.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Loana Lecomte, 6e de l'épreuve de VTT cross-country des Jeux olympiques de Tokyo, le 27 juillet 2021. (JASPER JACOBS / BELGA MAG / AFP)

On attendait un feu d'artifice dans le clan français, mardi 27 juillet, avec la championne du monde en titre Pauline Ferrand-Prévot et la leader de la Coupe du monde, Loana Lecomte. Deux chances de médailles indéniables lors de l'épreuve de VTT cross-country des Jeux olympiques de Tokyo.

Pourtant bien parties, les deux cyclistes tricolores ont connu des fortunes diverses sur l'exigeant parcours d'Izu. Lecomte termine 6e (à 2'57'') tandis que Ferrand-Prévot a craqué (10e, à 4'32'') et devra attendre Paris 2024 pour remporter une première médaille olympique.

Les Tricolores n'ont rien pu faire face à la domination des Suissesses Jolanda Neff, Sina Frei et Linda Indergand, qui signent un triplé historique dans la discipline. Pour le VTT français, après la course masculine sans médaille lundi, c'est une nouvelle désillusion.

La malédiction olympique continue pour Pauline Ferrand-Prévot

26e à Londres en 2012, contrainte à l'abandon à Rio en 2016, Pauline Ferrand-Prévot nourrissait de grands espoirs dans sa troisième tentative olympique. En mettant de côté la course sur route pour se concentrer sur le cross-country, la Rémoise n'avait qu'un objectif : briller à Tokyo. Championne du monde à Leogang, en Autriche, en 2020, les signaux étaient au vert pour voir "PFP" aller chercher une médaille cet été. Malheureusement, les choses ne se sont pas passées comme prévu.

Pourtant bien partie dès le départ de sa course en prenant la roue de Jolanda Neff - la bonne roue ce mardi - la Française a tout de suite montré ses ambitions. Mais le premier couac est intervenu dès la 11e minute de course. La cycliste tricolore est partie à la faute sur une montée glissante et a perdu son VTT, celui-ci glissant en contrebas. Un coup dur qui lui a coûté une trentaine de secondes. Jamais plus elle ne reverra sa rivale suisse.

Pauline Ferrand-Prévot chute et perd du temps. La française repart avec du retard sur la tête de la course.

Dans un sursaut d'orgueil, "PFP" est parvenue à raccrocher à ses adversaires pour le podium. Mais le troisième tour (sur cinq) du tracé d'Izu, rendu boueux et périlleux par des conditions météo défavorables, lui a été fatal. En difficulté physiquement, la Française a abandonné tous ses espoirs. Au mental, la championne de 29 ans est parvenue à arracher un top 10 au sprint, sa meilleure place lors d'une course olympique. Mais loin, bien loin des ses espérances...

Loana Lecomte prend date pour Paris 2024

La deuxième française engagée, Loana Lecomte, aussi avait une belle carte à jouer ce mardi. Leader de la Coupe du monde de VTT cross-country avec cinq victoires depuis septembre (dont quatre en quatre courses en 2021), Loana Lecomte faisait, un peu, office d'épouvantail à Tokyo. Mais la jeune cycliste de 21 ans a eu du mal à tenir la distance face à la démonstration des Suissesses.

Pénalisée par un saut de chaîne en fin de premier tour, qui lui a coûté de précieuses secondes, la Haut-Savoyarde a tenté de rester à flot. Au bord des larmes après son incident mécanique, elle est parvenue à arracher une sixième place finale. Pas forcément celle qu'elle visait mais pour ses premiers Jeux, Loana Lecomte a pris date pour Paris 2024, comme elle l'a confié à notre micro après sa course.

"Un top 10 pour mes premiers Jeux, c'est super. J'ai fait avec la forme du jour. Je suis heureuse d'être là et d'avoir fini. C'est un rêve de participer aux Jeux, c'est exceptionnel de pouvoir courir malgré la pandémie. Je suis contente de ma course et ne regrette rien. Je vais prendre de l'expérience, j'espère que je vais progresser."

La Suisse voit triple

Outsiders à Izu, les Suissesses ont livré une véritable démonstration ce mardi. Sixième à Rio mais championne du monde en 2017, Jolanda Neff, victorieuse à trois reprises la Coupe du monde de VTT coss country (2014, 2015, 2018) a réalisé la course parfaite. En tête dès les premiers hectomètres, elle a mis au supplice ses adversaires à gros coups de secondes pour devenir la première championne olympique suisse dans la discipline.

Derrière, Sina Frei et Linda Indergand, 8e à Rio, se sont livrés une belle bataille pour la médaille d'argent. C'est finalement la première qui est montée sur la deuxième marche du podium. Mais l'essentiel était ailleurs avec un triplé inédit dans l'histoire du VTT cross-country aux Jeux olympiques. Une performance majuscule pour la Suisse, et un carton plein qui va faire du bien au classement des médailles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.