Cet article date de plus de deux ans.

JO 2021 : l'équipe de France de volley, de parent pauvre des sports collectifs français à l'or olympique

L'équipe de France a remporté samedi la toute première médaille olympique du volley français. Une réussite qui repose sur plusieurs années de travail.

Article rédigé par Denis Ménétrier, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 3 min
Les joueurs de l'équipe de France de volley porte leur entraîneur Laurent Tilli après avoir décroché l'or olympique aux JO de Tokyo, le 7 août 2021. (JUNG YEON-JE / AFP)

Avec sa victoire en finale du tournoi des Jeux olympiques face au Comité olympique russe samedi 7 août (3-2), l'équipe de France de volley repart de Tokyo avec une médaille. De l'or, une breloque inespérée en tout début de tournoi après les défaites contre les États-Unis (0-3) et l'Argentine (2-3). La toute première remportée par le volley français aux Jeux olympiques. Une belle surprise alors que les Français avaient manqué les Jeux de Pékin en 2008 et de Londres en 2012, avant une grande déception à Rio en 2016 (élimination en phase de poules).

Il faut dire qu'en un peu moins de dix ans, l'équipe de France a su redresser la barre. Le tout grâce à un savant mélange entre un sélectionneur, Laurent Tillie, toujours aussi impliqué après un mandat de près d'une décennie, et une génération de joueurs exceptionnelle, aussi imprévisible que talentueuse.

Deux ans après l'échec londonien, les Bleus décrochent une quatrième place encourageante lors des championnats du monde. Pas de médaille et une place au pied du podium qu'une victoire à l'Euro 2015 efface rapidement des souvenirs, avec des victoires de prestige et de premier plan contre l'Italie chez elle en poules, puis contre la Bulgarie également à domicile en demi-finales. Le tout premier titre international pour l'équipe de France et un déclic : les volleyeurs français savent gagner des trophées.

"Quand on veut les Jeux Olympiques, il faut y penser tous les jours"
La réaction très émouvante du coach Laurent Tillie après neuf ans à la tête de cette équipe, il tire sa révérence de la plus belle des façons. Bravo coach !
Volleyball - Laurent Tillie : "quand on veut les Jeux Olympiques, il faut y penser tous les jours" "Quand on veut les Jeux Olympiques, il faut y penser tous les jours" La réaction très émouvante du coach Laurent Tillie après neuf ans à la tête de cette équipe, il tire sa révérence de la plus belle des façons. Bravo coach !

Le traumatisme des Jeux de Rio

Avant que la finale ne se joue, Hubert Henno, ancien international et désormais consultant pour France Télévisions, se satisfaisait de cette médaille olympique décrochée par l'équipe de France à Tokyo : "Je suis fier des joueurs et du staff. Ils ont beaucoup été critiqués, on les a décrits comme le parent pauvre des sports collectifs." Face au basket et au handball, le volley faisait jusque-là pâle figure.

C'était le cas, surtout lorsqu'il s'agissait des Jeux olympiques. En 2016, les Bleus avaient subi une énorme désillusion avec une 9e place décevante. "On avait plus ou moins la même équipe, on était plus ou moins armés pour aller chercher un podium et on échoue. C'était difficile. Ça a été une épreuve pour tout le monde et ils ont réussi à se reconstruire avec une nouvelle génération, avec certains qui font partie des meilleurs joueurs au monde", explique Antonin Rouzier, qui avait disputé son tout dernier match international à Rio, aux Jeux 2016 lors de la défaite éliminatoire contre le Brésil..

Une finale qu'on ne pourra pas oublier ! Des émotions intenses, des rebondissements et la médaille d'or au bout ! 
La France a fait un match historique contre le comité olympique Russe, il est à revivre ici.
Volleyball : le résumé de la finale Historique France vs ROC Une finale qu'on ne pourra pas oublier ! Des émotions intenses, des rebondissements et la médaille d'or au bout !  La France a fait un match historique contre le comité olympique Russe, il est à revivre ici.

Aller chercher le titre olympique à Paris

L'attaquant du Plessis-Robinson précise que "des compétitions ont construit l'équipe. On a fait des titres et des podiums, c'est ça qui a façonné cette équipe." Parmi elles, les deux Ligues mondiales remportées par les Bleus en 2015 et 2017, autres succès encourageants pour la suite. Pourtant, tout n'était pas tout rose au début de l'année 2020.

L'équipe de France s'apprêtait à disputer le Tournoi de qualification olympique à Berlin, la boule au ventre. Une victoire face à l'Allemagne assurait aux Bleus une qualification pour les Jeux de Tokyo. "Ça sentait la fin de cycle, analyse Henno. Mais il y a eu cet exploit au TQO, et ça a redonné le moral à tout le monde."

Les joueurs de l'équipe de France auront dû attendre avant de pouvoir disputer ces Jeux, et Laurent Tillie a même prolongé d'un an pour y être présent. Du rab que le sélectionneur ne regrette certainement pas, avec du recul. Lui va rester au Japon pour diriger l'équipe d'Osaka et va passer le relais à la légende brésilienne Bernardinho, avec cette fois Paris 2024 dans le viseur. L'objectif sera de faire aussi bien qu'à Tokyo et de conserver ce titre olympique. Un objectif dont devra s'acquitter la génération actuelle : dans trois ans, elle sera en pleine force de l'âge.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.