Paris 2024 : les judokas Gaba, Ngayap Hambou et Diesse sélectionnés, Malonga et Tcheuméo toujours en ballotage

Les trois dernières places masculines dédiées à la France pour les Jeux de Paris ont été attribuées vendredi, tandis que Madeleine Malonga et Audrey Tcheuméo sont toujours en concurrence chez les femmes.
Article rédigé par franceinfo: sport, Mateo Calabrese
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Joan-Benjamin Gaba pendant les championnats du monde de judo, le 14 mai 2023 à Doha (Qatar). (MILLEREAU PHILIPPE / KMSP / AFP)

Il restait quatre places à dévoiler pour les JO de Paris 2024, trois chez les hommes et une chez les femmes. La Fédération française de judo a annoncé, vendredi 23 février, les noms des trois derniers judokas sélectionnés chez les hommes : ce seront Joan-Benjamin Gaba (-73 kg), Maxime-Gaël Ngayap Hambou (-90 kg) et Aurélien Diesse (-100 kg). Les quatres autres représentants avaient été annoncés dès le 24 novembre : Luka Mkheidze (-60 kg), Walide Khyar (-66 kg), Alpha Djalo (-81 kg) et Teddy Riner (+100 kg).

Bataille jusqu'au bout entre Tcheuméo et Malonga

Chez les femmes, une place reste à attribuer dans la catégorie des moins de 78 kg. Elle se jouera a priori entre Madeleine Malonga, médaillée d'argent aux Jeux olympiques de Tokyo, et Audrey Tcheuméo, médaillée de bronze aux Jeux de Londres en 2012 et d'argent à Rio en 2016. Cette dernière a connu une période plus difficile, n'étant pas sélectionnée pour les Jeux olympiques de Tokyo au profit de Malonga, mais elle a remporté la médaille d'argent aux championnats du monde en 2023. Malonga a remporté le dernier affrontement entre les deux rivales, au Grand Chelem de Paris au début du mois de février.

Le choix devrait être tranché par la Fédération française de judo fin avril au plus tard. D'ici là, Audrey Tcheuméo disputera le Grand Chelem de Tbilissi du 22 au 24 mars, tandis que Madeleine Malonga se rendra au Grand Chelem d'Antalya du 29 au 31 mars. Les six autres places ont déjà été attribuées, à Shirine Boukli (-48 kg), Amandine Buchard (-52 kg), Sarah-Léonie Cysique (-57 kg), Clarisse Agbegnenou (-63 kg), Marie-Eve Gahié (-70 kg) et Romane Dicko (+78 kg).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.