JO 2021 : les Jeux de Tokyo se dérouleront sans spectateurs en raison du Covid-19, annonce le gouvernement japonais

La ministre japonaise des Jeux a annoncé jeudi que les Jeux olympiques de Tokyo 2021 se dérouleraient à huis clos pour prévenir la propagation du virus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les Jeux olympiques de Tokyo se dérouleront sans spectateurs pour la première fois de l'histoire. (KAZUHIRO NOGI / AFP)

Le couperet est tombé. Les Jeux olympiques de Tokyo 2021 se disputeront à huis clos ont annoncé jeudi 8 juillet les organisateurs. "Pas de spectateurs", a déclaré la ministre des Jeux Tamayo Marukawa.

Un peu plus tôt, la présidente de Tokyo 2020, Seiko Hashimoto, avait déclaré que les organisateurs allaient "devoir adresser un message fort et facile à comprendre dans la perspective de la lutte contre la propagation" du virus." Et d'ajouter : "Cela va être une décision très difficile à prendre". Elle est désormais officielle.

Cette annonce intervient quelques heures après la remise en place de l'état d'urgence à Tokyo jusqu'au 22 août, pour faire face à la prolifération du virus. C'est dans ce contexte que Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO), a participé à une réunion à distance (il est arrivé hier au Japon et doit donc observer une quarantaine de trois jours) sur la question des mesures sanitaires. "Nous soutiendrons toutes les mesures qui permettent d'avoir des Jeux olympiques et paralympiques en toute sécurité pour les Japonais et pour les participants", avait-il alors expliqué.

Du report au huis clos, seize mois d'incertitudes 

C'est la fin d'un suspense qui a débuté dans un premier temps avec le report des JO de 2020 à 2021, intervenu le 24 mars 2020 lors d'une décision inédite.

Puis était venue l'annonce, le 20 mars 2021, que les spectateurs de nationalité étrangère ne pourraient pas venir au Japon pour assister aux épreuves, avant qu'une limitation du nombre de spectateurs soit annoncée. Sans oublier que la plupart des parcours de la flamme olympique ont été interdits au public. Cela faisait plusieurs semaines que le risque d'un huis clos était évoqué. Il est désormais devenu une réalité.

"Je ne suis pas trop surpris, vu le climat au Japon et la réticence de la population à accueillir les Jeux", a convenu le handballeur français Nicolas Karabatic, pour qui jouer à huis clos sera une grande première. "Cela va faire très bizarre."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.