On ne pouvait pas le rater, France info

Les coulisses des JO. Les déboires de Simone Biles, star américaine de la gymnastique

La gymaste américaine, Simone Biles, a craqué pendant les épreuves aux Jeux olympiques de Tokyo. Ella a abandonné et elle ne participera pas au concours général individuel jeudi 29 juillet. Farida Nouar revient sur cet incident.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Simone Biles vice-championne olympique du concours général de gymnastique par équipes aux Jeux olympiques de Tokyo,(Japon) le 27 juillet 2021.
Simone Biles vice-championne olympique du concours général de gymnastique par équipes aux Jeux olympiques de Tokyo,(Japon) le 27 juillet 2021. (LOIC VENANCE / AFP)

La gymnaste américaine superstar a craqué mardi 27 juillet lors de la finale du concours général par équipes aux Jeux olympiques de Tokyo, et a déclaré forfait pour le concours général de jeudi 29. On pouvait le prédire après ses propos hier. "Des démons dans ma tête" c’est ce qu’a déclaré Simone Biles après la finale.

Je peux vous dire que personne ne s’attendait à cela au gymnase de l’Ariake de Tokyo. En fait dès le début de la compétition et son 1er agrès, le saut de cheval, elle décroche une note moyenne. Elle sort alors du tapis, parle avec ses entraîneurs : "I can’t get up there" . Traduction : "Je ne peux pas y aller" dit-elle à son équipe. Elle arrête. Des tribunes je vois la superstar qui enfile son survêtement blanc. Elle encourage ses coéquipières, aide à porter le matériel lors des rotations.

Elle ne semble pas blessée mais sa souffrance est dans la tête. Hoda Kotb, célèbre animatrice de la télévision américaine, est venue couvrir la compétition : "On est sous le choc, elle a traversé beaucoup d'épreuves, le traumatisme avec Larry Nasar, le médecin de l'équipe nationale qui l'a abusée sexuellement... Elle est toujours restée forte et digne. Quelque chose s'est passé. 

Ce n'est pas un robot, elle est humaine. On ne sait pas ce qu'il s'est passé réellement au fond d'elle.

Hoda Kotb, journaliste américaine

à franceinfo

"Mais moi ce qui m'a surprise après son forfait, continue Hoda Kotb, c'est qu'elle est restée là, à encourager ses équipières. Elle n'a pas mis son survêtement pour partir. Non, elle est restée là pour leur dire 'vous pouvez le faire'. L'équipe a gagné largement et pour moi c'est un miracle. Je pensais que c'était impossible sans Simone. Chaque fois que son équipe faisait un sans faute, je regardais son visage et c'est comme si elle était elle aussi sur le tapis. Ça, c'est Simone et c'est pour ça que c'est la meilleure et c'est pour ça que pour moi, elle a déjà gagné."

Mais à 24 ans, celle qui est considérée comme la plus grande gymnaste de tous les temps n’y arrive plus mentalement. La gymnaste française Carolann Héduit espère revoir l’Américaine dans la compétition : "J'ai eu la chance de m'entraîner deux jours à ses côtés et c'est une fille super. Je suis triste pour elle car elle avait posté sur Instagram une photo où elle disait qu'elle sentait beaucoup de pression. Elle est humaine. À un moment donné, on a tous des émotions, on n'est pas infaillible. Je pense qu'elle va rebondir pour les autres finales."

Les Jeux olympiques c'est quelque chose qu'on fait pour soi, pas pour les personnes autour.

Carolann Héduit, gymnaste française

à franceinfo

 L'Américaine explique vouloir "prendre les jours les uns après les autres et voir comment cela va se passer." Demain elle est donc forfait.  Mais elle est encore qualifiée pour quatre finales qui doivent se tenir la semaine suivante.   

Simone Biles vice-championne olympique du concours général de gymnastique par équipes aux Jeux olympiques de Tokyo,(Japon) le 27 juillet 2021.
Simone Biles vice-championne olympique du concours général de gymnastique par équipes aux Jeux olympiques de Tokyo,(Japon) le 27 juillet 2021. (LOIC VENANCE / AFP)