Paralympiques 2022 : le skieur Arthur Bauchet, roi de la descente, remporte la première médaille d'or des Bleus à Pékin

Impérial ce samedi à Yanqing, le skieur de 21 ans remporte son premier titre paralympique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Arthur Bauchet, champion paralympique de descente lors des Jeux d'hiver de Pékin, le 5 mars 2022. (ENNIO LEANZA / KEYSTONE)

Aux oubliettes les promesses affichées il y a quatre ans à Pyeongchang où, à tout juste 17 ans, il repartait avec quatre breloques en argent, manquant d'un rien son premier titre.

Samedi 5 mars, Arthur Bauchet est officiellement entré au panthéon des champions paralympiques en remportant la descente des Jeux de Pékin, la première médaille d'or des Bleus dans la capitale chinoise. La deuxième tous métaux confondus pour la délégation française après celle de bronze glanée quelques minutes plus tôt par Hyacinthe Deleplace et son guide Valentin Giraud-Moine (catégorie déficient visuel).

L'or, enfin, pour Arthur Bauchet

C'est peu dire qu'il était attendu ce samedi à Yanqing. Le statut de favori épinglé sur le front dans la catégorie debout, Arthur Bauchet a parfaitement maîtrisé les événements. Concentré sur ses trajectoires et, surtout, très rapide dans ses lignes, le skieur de Serre-Chevalier, atteint d'une paraparésie spastique (maladie génétique rare affectant le système nerveux et les membres inférieurs), a rapidement signé le temps de référence de cette descente technique.

Le regard fixé sur le chronomètre en bas de la piste, le double champion du monde à Lillehammer en janvier dernier en a manqué de tomber dans les bâches après l'arrivée. Plus de peur que de mal, heureusement, pour le jeune homme qui a vite retrouvé le sourire en n'oubliant pas de passer une dédicace à sa famille restée en France.

Première médaille d'or pour les Bleus dans ces Jeux paralympiques de Pékin ! Après avoir pris l'argent il y a quatre ans, Arthur Bauchet devient champion paralympique de descente !

Ne restait plus, dès lors, qu'à attendre que ses concurrents échouent à quelques secondes - ou quelques centièmes - derrière son temps de référence (1'14''92), à l'image de l'Autrichien Markus Salcher et du Suisse Théo Gmür. Autres skieurs tricolores engagés dans cette catégorie, Manoël Bourdenx, dit "Baboo", a pris la 7e place tandis que Jordan Broisin (13e) et Oscar Burnham (18e) terminent plus loin.

Tous seront de retour dès dimanche pour le Super-G (de 3h à 7h30, heure française, sur France.tv puis France 3). Soit tout juste le temps de digérer ce premier sacre pour Arthur Bauchet... Avant d'aller en chercher un deuxième ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ski alpin aux Jeux paralympiques d'hiver 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.