Pays-Bas - France : "Sur le plan offensif ce n'est pas suffisant", juge Bixente Lizarazu

Le champion du monde 1998 pointe du doigt le manque de réalisme des Bleus, vendredi soir face aux Néerlandais lors du deuxième match de poule de l'Euro (0-0).
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Antoine Griezmann réagit lors du deuxième match de poules de l'Euro 2024 face aux Pays-Bas (0-0), le 21 juin. (RALF IBING / FIRO SPORTPHOTO via AFP)

Les Bleus ont décidément du mal à marquer dans cet Euro 2024. Les Français ont concédé un nul vierge contre les Pays-Bas (0-0), vendredi 21 juin lors du deuxième match de poule, après avoir battu sur la plus petite des marges l'Autriche en ouverture (1-0). Si l'équipe de France s'est procuré plusieurs grosses occasions, dont un gros raté d'Adrien Rabiot en première période, ce manque de réalisme interroge Bixente Lizarazu. "C'est inquiétant parce qu'on a les occasions, on manque d'efficacité devant les buts", juge le champion du monde 1998, samedi sur franceinfo, qui pointe également du doigt les défaillances individuelles des attaquants tricolores. 

"C'est inquiétant de voir Antoine Griezmann avec autant de difficultés devant le but, il semble un peu fatigué. C'est incompréhensible, habituellement il met de la lumière dans le jeu de l'équipe de France mais il n'y arrive pas depuis le début de cet Euro. Ousmane Dembélé n'a pas non plus apporté ce qu'il devrait sur son côté droit. Sur le plan offensif ce n'est pas suffisant", a poursuivi le consultant de Radio France.

"Ce n'est pas juste l'excuse de Mbappé" 

Bixente Lizarazu a réfuté tout lien entre ce manque de réalisme et l'absence de Kylian Mbappé, blessé au nez et qui n'est pas entré en jeu face aux Pays-Bas. "Griezmann est un grand joueur, Dembélé peut faire de grosses différences mais ce n'est pas juste l'excuse de Mbappé. Avec lui c'est mieux, mais il faut améliorer l'animation offensive, tranche l'ancien latéral du Bayern Munich et de Bordeaux. Et l'efficacité devant le but c'est une question individuelle, car on s'est créé les occasions. Si on veut aller loin dans la compétition il faudra être beaucoup plus efficace."

Une réaction est donc attendue mardi face à la Pologne, à Dortmund, pour le troisième et dernier match de poule.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.