Euro 2024 : "Les risques étaient beaucoup trop élevés" pour faire jouer Kylian Mbappé, a déclaré Didier Deschamps après le nul contre les Pays-Bas

Après le match nul des Bleus face aux Pays-Bas, Didier Deschamps a justifié sa décision de laisser Kylian Mbappé sur le banc, vendredi.
Article rédigé par Adrien Hémard Dohain
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Didier Deschamps lors de Pays-Bas - France, le 21 juin 2024, à Leipzig. (ADRIAN DENNIS / AFP)

Pas de regrets pour Didier Deschamps. Tenus en échec par les Pays-Bas (0-0) malgré une nette domination, les Bleus ont péché face au but néerlandais, vendredi 21 juin, à Leipzig. Après deux matchs dans cet Euro 2024, ils n'ont toujours pas inscrit le moindre but - une première -, puisque c'est sur un contre-son-camp autrichien qu'ils ont remporté la première rencontre. Alors, forcément, Didier Deschamps a été interrogé sur son choix de se passer de Kylian Mbappé, touché au nez lors du premier match.

"Non, je n'ai pas à faire de bluff. Ca va mieux, chaque jour qui passe est un jour de gagné", a d'abord rassuré le sélectionneur tricolore en conférence de presse. Avant d'ajouter : "Si ça avait été un match décisif, j'aurais peut-être réfléchi différemment. C'était important d'avoir la sensation de Kylian. Il y a un risque, chaque jour qui passe, on se rapproche d'une consolidation. C'était plus sage qu'il reste sur le banc".

Quelques minutes plus tôt, au micro de M6, Didier Deschamps était revenu sur le "choc important" reçu par Kylian Mbappé face à l'Autriche : “Aujourd’hui les risques étaient beaucoup trop élevés, il faut un minimum de temps pour une première consolidation, au-delà du choc, de l'hématome, de la vision... Il faut y aller par étape". La prochaine, pour les Bleus, c'est mardi face à la Pologne avec une mission : faire un meilleur résultat que les Pays-Bas face à l'Autriche pour terminer premiers de leur groupe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.