Euro 2024 : une pâle Italie débute la défense de son titre par un succès étriqué contre l'Albanie

En encaissant un but dans les premières secondes du match, l'Italie s'est fait peur mais a su réagir pour s'imposer face à l'Albanie (2-1), samedi, à Dortmund.
Article rédigé par Othélie Brion
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Les Italiens se congratulent après un but, lors du match Italie-Albanie, en phases de groupes de l'Euro, au Signal Iduna Park de Dortmund (Allemagne), le 15 juin 2024. (BERND THISSEN / AFP)

    L'Italie n'a pas brillé mais a assuré l'essentiel. Face à une Albanie qui n'a cessé de courir derrière le ballon, l'équipe tenante du titre s'est imposée 2-1, samedi 15 juin, à Dortmund, pour son premier match de l'Euro 2024. Arrivés en Allemagne avec peu de certitudes après avoir décroché leur qualification pour l'Euro à la dernière journée des éliminatoires grâce un nul contre l'Ukraine (0-0), les coéquipiers de Gianluigi Donnarumma lancent bien leur tournoi d'un point de vue comptable.

    Dans un stade acquis à la cause albanaise, avec 50 000 supporters des Aigles, la Squadra Azzura a pourtant joué à se faire peur. Il n'a fallu que 23 secondes à Nedim Bajrami pour inscrire le but le plus rapide de l'histoire de l'Euro après une erreur de Federico Dimarco sur une touche. De quoi faire réagir la Nazionale qui a rapidement égalisé sur une tête croisée d'Alessandro Bastoni (11e), avant de prendre l'avantage grâce à une superbe frappe à l'entrée de la surface de Nicolo Barella (16e). 

    Dominateurs dans le jeu, les Italiens ont manqué de précision pour tuer le match, à l'image du poteau de David Fratessi (33e) ou de la tentative du gauche de Federico Chiesa, qui a fui de peu le cadre (59e). En face, les Albanais se sont régulièrement exposés en raison de multiples pertes de balles et peuvent remercier leur gardien, Thomas Strakosha, qui a multiplié les parades, notamment face à Gianluca Scamacca (40e).  

    Grâce à cette victoire, l'Italie prend provisoirement la deuxième place du groupe B avec le même nombre de points que l'Espagne, très largement victorieuse de la Croatie (3-0) et en tête grâce à une meilleure différence de buts. Un leader que les Italiens rencontreront jeudi 20 juin, et où se jouera très certainement la première place du "groupe de la mort". Il faudra pour les Italiens montrer beaucoup mieux pour espérer gêner les Espagnols. L'Albanie, de son côté, affrontera la Croatie, mercredi 19 juin, dans l'espoir de glaner ses premiers points.

    Commentaires

    Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.