France-Suisse : Paul Pogba, créateur, leader et lumière bleue

L’attention a beau être focalisée sur les espoirs et les atermoiements entourant le trio rutilant de devant, l'homme fort des Bleus à l'Euro 2021, c'est Paul Pogba.

Article rédigé par
De notre envoyé spécial à Bucarest - Andréa La Perna - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Paul Pogba à l'entraînement avec l'équipe de France le 20 juin 2021 à Budapest. (FRANCK FIFE / AFP)

Ses absences et blessures mancuniennes des deux dernières saisons avaient presque fait oublier à quel point il pouvait être essentiel. Si les trois premiers matchs des Bleus à l'Euro 2021 n'ont pas permis de construire beaucoup de certitudes, une chose est sûre : la France est incapable de créer une brèche par elle-même sans que Paul Pogba ne pose sa griffe. La lumière pourrait encore venir de lui, lundi 28 juin (21h) en huitièmes de finale face à la Suisse.

Sans son extérieur du pied inspiré, qui sait si les Tricolores auraient marqué contre l'Allemagne. Face au Portugal mercredi, chacun des deux buts marqués par Karim Benzema a trouvé son origine dans une passe verticale du milieu de Manchester United. Il n'est d'ailleurs pas passé loin lui-même de trouver le chemin des filets d'une frappe enroulée magistrale. Mais Rui Patricio a décidé de s'envoler au niveau de sa lucarne pour lui refuser ce qui aurait été l'un des plus beaux buts du tournoi.

Créateur de brèches

S'il a particulièrement été discret contre la Hongrie, cantonné à un rôle moins créatif, dans une chaleur pesante et un contexte hostile, Pogba est pour l'instant en tête du carnet de notes des Bleus de franceinfo: sport à l'Euro 2021. Avec une moyenne de 6,3/10, il devance Kylian Mbappé (6,2) et Presnel Kimpembe (6). "C'est vrai que lors de grandes compétitions, on voit toujours un grand Paul Pogba", disait Moussa Sissoko trois jours avant l'entrée en lice contre l'Allemagne à Munich.

Lorsque la France a décroché sa deuxième étoile lors du Mondial 2018 en Russie, il en avait été l'une des pièces maîtresses. En poule, à l'époque, il avait déjà été à l'origine du but victorieux contre l'Australie, puis été impliqué dans l'unique réalisation contre le Pérou. Il n'avait pas baissé de pied ensuite, en régalant Kylian Mbappé dans le dos de la défense argentine en huitièmes de finale ou encore en y allant de son but contre la Croatie en finale.

Leader naturel

Mais pour ses coéquipiers, l'apport de Paul Pogba dépasse ses qualités évidentes sur le terrain. Il a un statut central dans le vestiaire. "On connaît tous Paul, on connaît ses talents de leader pour rassembler les coéquipiers quand il le faut. Il a cette façon de faire qui est assez naturelle, pas de gouverner, mais quand il faut parler ou faire le leader, il le fait naturellement", détaillait Presnel Kimpembe le 12 juin. 

Et Raphaël Varane de surenchérir au lendemain de la victoire contre l'Allemagne : "On a débuté ensemble. Il a cette force de caractère, cette détermination, qu'il sait transmettre au groupe. Il est écouté et respecté et en plus, il met l'ambiance. C'est un joueur qui pourrait porter le brassard de l'équipe de France, sans problème". Lors des séances d'entraînements ouvertes à la presse à Budapest, on a pu observer Pogba au coeur de plusieurs cercles de discussions. Mais il a aussi été capable d'intégrer Marcus Thuram lors du décrassage après Hongrie-France, que ce dernier avait observé du banc de touche sans jamais entrer en jeu.

Dimanche, à la veille de retrouver la Suisse, sa bonne humeur et ses pitreries ont émaillé la dernière séance d'entraînement. "Posez les ballons les gars", a dû répéter Guy Stéphan, l'adjoint du sélectionneur. Après un petit jongle de plus, Paul Pogba s'est mis en route pour rejoindre ses coéquipiers en faisant un crochet vers le ballon le plus éloigné pour tenter de toucher la barre transversale du milieu de terrain. Impossible d'y voir la moindre insolence, mais plutôt l'expression enfantine d'un footballeur espiègle et bien dans sa peau au moment où les choses se corsent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.